Révision de la Constitution : Envol propose "la démission du président" en cas de non-organisation de la présidentielle à la fin de son mandant (Art.70)

Publié mer 11/09/2019 - 14:09
Delly Sesanga

Au cours d'un point de presse tenu ce mercredi 11 septembre 2019 à son siège situé dans la commune de Kasa-Vubu à Kinshasa, le parti politique Envol a dévoilé tous les articles visés par son projet de loi portant révision de la Constitution.

Parmi ces dispositions, figure notamment l'article 70 de la Constitution, consacré à la fin du mandat du président de la République.

À ce sujet, Envol propose que le président de la République démissionne de ses fonctions au cas où la présidentielle n'est pas organisée conformément à la loi fondamentale.

"Si l'élection présidentielle n'est pas organisée dans les 3 mois de l'expiration du mandat du président de la République en fonction, celui-ci est réputé démissionnaire et le président du Sénat exerce l'intérim pour la tenue des élections dans les conditions particulières", propose ce parti politique cher à Delly Sesanga.

Selon le secrétaire général de l'Envol, le député national Jean-Marc Mambidi, le projet de révision constitutionnelle a pour but de renforcer les points forts de la loi fondamentale mais aussi son adaptation aux défis actuels du pays.

Jephté Kitsita