Mai-ndombe : La résidence du chef de parquet saccagée par la population en colère contre les tortures infligées aux détenus

Publié mar 17/09/2019 - 08:27
7sur7

Dans le territoire de Kwamouth, province de Mai-ndombe, la population a saccagé le dimanche 15 septembre dernier, la résidence du chef de parquet de grande instance de ce territoire.

La population accuse ce chef de parquet d'être à la base des tortures de détenus, des arrestations arbitraires et des amendes exorbitantes.

L'élu provincial de Kwamouth, Moïse Makani qui livre cette information à 7SUR7.CD, dénonce également le comportement peu honorable qu'affichent certains animateurs de services étatiques à l'égard de la population.

"À l'auditorat militaire, les gens très malades croupissent par manque d'argents à payer pour le droit d'aller se faire soigner. Le cas du féticheur Junior Nkumu. Les détentions prolongées dans les amigos de l'auditorat, les tracasseries policières par le colonel Makembo en connivence avec l'administrateur de territoire (AT), la perception des amendes exorbitantes sans une note des agents de la DGRAD Kwamouth. Tout ceci, dans l'indifférence de l'administrateur du territoire", a-t-il dénoncé.

Il sollicite par ailleurs l'implication des autorités afin de restaurer la quiétude de ce peuple.

Moïse Makani invite cependant cette population au calme car selon lui, la solution sera trouvée incessamment.

Rolly Mukiaka Say, depuis Bandundu