RDC-J.I des Okapis : Yves Bunkulu pour le développement d'un programme dans le cursus d'enseignement national en vue d'une meilleure appropriation de cette espèce

Publié ven 18/10/2019 - 19:39
7sur7

La Journée Internationale des Okapis célébrée ce vendredi 18 octobre 2019 est, selon le ministre du tourisme, une interpellation et un rappel sur la responsabilité de tous en ce qui concerne le sort de cette espèce.

Dans son allocution en rapport avec ladite journée, Yves Bunkulu considère qu'au stade actuel, les jours sombres de la conservation de cette espèce endémique sont à conjuguer au passé.  

"Sur le plan des efforts exogènes, il convient de relever que la conservation des Okapis est tributaire à des effets positifs du processus d'éradication des groupes armés, du rétablissement de l'autorité de l'État et de pacification de l'Est du pays en général et de la partie nord-est en particulier sous la houlette de son Excellence monsieur le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo", a dit le ministre du Tourisme.

En outre, Yves Bunkulu affirme que l'état de la conservation de l'Okapi tel que présenté à l'heure actuelle est une entreprise de longue haleine.

"L'Okapi est un héritage mondial au service de la biodiversité pour toute l'humanité. La République Démocratique du Congo a donc le devoir d'en assurer la protection mais aussi d'en organiser l'appropriation par l'humanité de cet héritage", poursuit-il.

Yves Bunkulu précise en outre qu'évoquer la conservation d'une espèce endémique en RDC, l'Okapi en l'occurrence, renvoie à considérer la problématique du financement de la politique nationale de la conservation de la biodiversité et admettre que l'écho tourisme est une des stratégies clés de son financement durable.

"Le développement d'un programme dans le cursus d'enseignement national pour une meilleure appropriation et l'organisation des voyages touristiques, méritent d'être réalisés pour un meilleur rayonnement de l'espèce et des efforts entrepris par le gouvernement de la République", a-t-il plaidé.

Dans la foulée, Yves Bunkulu annonce aux partenaires privés que son ministère reste ouvert à toute sorte d'initiative visant à développer l'appropriation de l'espèce endémique.

Le ministre du Tourisme a également remercié tous les partenaires de la République Démocratique du Congo engagés dans les efforts de protection des Okapis.

Célébrée le 18 octobre de chaque année, la journée internationale des Okapis, mise en place par l’Okapi Conservation Project, permet de mettre en avant les besoins de conservation de cette espèce rare, ne vivant qu’en Afrique Centrale, au cœur de la République Démocratique du Congo.

Jephté Kitsita