Goma : Plus de 200 personnes attendues pour un forum sur les droits de l’homme à l’ère du numérique en RDC du 18 au 19 novembre

Publié sam 16/11/2019 - 09:47
7sur7

L’Organisation Non Gouvernementale Rudi International, organise du 18 au 19 novembre prochain en ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, la deuxième édition de « HakiConf », une conférence internationale réunissant des participants de la République Démocratique du Congo (RDC) et de l’Afrique, représentant des organisations de la société civile, des chercheurs, des avocats ainsi que des journalistes, pour échanger sur l’application des droits de l’homme sur internet en RDC.

Dans une conférence de presse tenue ce vendredi 15 novembre 2019 à Goma, Arsène Tungali, Directeur Exécutif de l’ONG Rudi International a révélé que cette conférence permettra à ces différentes parties prenantes de discuter sur la façon dont l’internet peut contribuer à la jouissance des droits des citoyens, de la façon dont le gouvernement congolais a pu limiter les droits des utilisateurs des nouvelles technologies de l’information et de la communication ainsi que les conséquences de telles violations. 

« L’État et les différents décideurs devraient se rassurer que la population a accès à Internet car ce dernier facilite la jouissance de beaucoup de droits. Il y a par exemple le droit à la liberté d’expression qui ne se limite pas seulement à descendre dans la rue, mais ça se fait aussi sur internet. Et donc l’accès à internet devrait aussi être garanti. À la fin de la conférence on attend donc que les participants comprennent leurs droits à ce siècle du numérique », a déclaré Arsène Tungali.

Il en a profité pour dénoncer « les violations des droits des citoyens », qui se sont observées pendant le régime passé comme les coupures de l’internet. Avec l’avènement du nouveau régime, Arsène Tungali parle « d’une lueur d’espoir, car le chef de l’État Félix Tshisekedi, montre une volonté de changement et de promotion des droits des citoyens à tous les niveaux ».

Ce forum connaitra la participation de quelques décideurs venus de Kinshasa et ceux des provinces ainsi que quelques participants internationaux qui vont discuter avec toute l’assistance sur l’importance d’avoir des législations qui parlent des questions du développement au travers du numérique.

Glody Murhabazi, à Goma