RDC : Sakombi Molendo dénonce le "banditisme foncier", une des causes des constructions anarchiques à la base des inondations (Conseil des ministres)

Publié sam 30/11/2019 - 12:38
7sur7

Le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a présidé vendredi 29 novembre 2019 la 12ème réunion ordinaire du conseil des ministres à la Cité de l'Union Africaine, à Kinshasa capitale de la République Démocratique du Congo.

Durant cette réunion, le président Tshisekedi s'est exprimé sur les dernières pluies diluviennes qui ont causé la mort de 41 personnes et plusieurs dégâts matériels à Kinshasa.

Se basant sur les rapports faits relatifs aux causes de ces dégâts, dont la principale demeure les constructions anarchiques, le chef de l'État a décrété "la tolérance zéro", en ce qui concerne lesdites constructions, dans le but de mettre la population en sécurité, souligne le compte rendu final du conseil des ministres signé par Jolino Makelele, porte-parole du gouvernement.

Abordant le même sujet, le ministre des Affaires Foncières, Aimé Molendo Sakombi, a parlé du "banditisme foncier" qui serait selon lui, l'une des causes de construction dans les sites "non aedificandi".

Le patron des Affaires Foncières de la RD Congo a également pointé du doigt les "comportements véreux" de certains fonctionnaires de son administration, ainsi que les incursions intempestives des autorités coutumières dans les domaines qui ne relèvent pas de leur compétence.

Vendredi dernier, le gouvernement provincial de Kinshasa a annoncé avoir identifié deux terrains dans la commune de Lemba (Livulu et Mefe) pour accueillir de manière provisoire les victimes des dernières pluies diluviennes.

Jephté Kitsita