Kinshasa - Recrutement à l’APK : aucun agent ne sera révoqué arbitrairement pour être remplacé par les nouvelles recrues (mise au point)

Publié mar 21/01/2020 - 11:08
7sur7

Aucun agent de l'Assemblée provinciale de Kinshasa ne sera révoqué pour être remplacé par les candidats  qui vont être recrutés à la suite du test récemment organisé.

C'est-ce que précisent les sources proches du président de cette assemblée délibérante Godé Mpoy.

Elles indiquent qu'en accusant à tort Godé Mpoy de violer le code du travail et le règlement intérieur de l'APK dans l'organisation de ce test d'embauche, les 
instigateurs de ces folles rumeurs ne font que manifester leur déception de n'avoir pas été recrutés par des moyens illégaux et maffieux. 

Des techniciens de droit interrogés voient dans ces accusations l'ignorance ''criante'' en matière de  droit administratif congolais.

Ils précisent que personnel de l’APK n’est pas regi par le code du travail mais plutôt par le statut du personnel des agents de carrière des services publics de l’État et l’édit provincial.
 
A en croire ces juristes, sur pied de l’article 31 du règlement intérieur de l'APK, seul le président de cette assemblée est compétent pour nommer et révoquer le personnel administratif de l’organe délibérant et non le secrétaire provincial comme le
les propagent certains faux bruits.

Au regard des dispositions précitées, soutiennent-ils,  le  président de l’APK n’était même pas obligé d’organiser ce concours car la loi lui donne le pouvoir de recruter sur titre.

"S’il l’a fait c’est pour donner de la chance à tout le monde et promouvoir la méritocratie", pensent-ils.

Ce test, indiquent les mêmes sources, a été organisé pour combler environ 30 postes vacants créés par  la mise en place des nouvelles commissions permanentes sur la diplomatie et l’aménagement du territoire.

Elles avancent que le groupe mal intentionné qui distille ces fausses informations est  dérangé par la rigueur du président de l’APK Godé mpoy qui promet de mettre sur la place publique les copies pleines de faute français de la plus part de candidats.

ODN