Nord-Kivu : une infirmière et un garde-malade atteints d’Ebola à Beni

Publié mar 21/01/2020 - 08:18
7sur7

2 nouveaux cas de la maladie à virus d’Ebola ont été confirmés dans la commune de Beu, à Beni-ville (Nord-Kivu) le lundi 20 janvier 2020. 
Ces personnes sont notamment une infirmière ainsi qu’un garde-malade.

D’après le coordonnateur de la riposte dans la région, tous les contacts à haut risque sont pris en charge dans le centre de cantonnement qui se situe à Bunji toujours dans la ville de Beni.
 
« Nous avons eu deux cas confirmés. Tous étaient de Bunji. Il y a une infirmière qui a soigné et un autre enfant qui était comme garde-malade de sa sœur. Voilà un peu les deux cas que nous avons. La stratégie majeure que nous avons adoptée, c’est prendre tous les cas contacts à haut risque dans le site de cantonnement à Bunji », a déclaré le docteur Adukey Pierre, coordonnateur de la riposte contre Ebola à Beni.

La semaine passée, 8 autres cas ont été confirmés dans la ville de Beni. Lors de sa visite d’inspection sur l’évolution épidémiologique dans la zone, le secrétaire technique multisectoriel de la maladie à virus Ebola, le professeur Jean-Jacques Muyembe a, vendredi dernier, déclaré que les cas dernièrement signalés dans la ville de Beni sont venus de la province de l’Ituri, actuel épicentre du virus.

Entre-temps, 4 personnes guéries d’Ebola ont, le même lundi, quitté le centre de traitement dans la zone de santé de Butembo, à 54 Kilomètres de Beni. Ces dernières ont témoigné d’une bonne prise en charge médicale.

Joël Kaseso, à Butembo