Lutte contre la maladie du sommeil  : La RDC enregistre des avancées sur le plan thérapeutique suite à un nouveau traitement (Directeur PNLTHA)

Publié mar 28/01/2020 - 17:57
7sur7

La République Démocratique du Congo a enregistré des "avancées thérapeutiques" dans la lutte contre la Trypanosomiase humaine africaine (THA) ou la maladie du sommeil.

Au cours du lancement ce mardi 28 janvier 2020  à Kinshasa du "Fexinidazole", nouveau traitement contre la maladie du sommeil, Nathalie Strub Wourgaft Directrice des Maladies Tropicales Négligées (DNDi) a encouragé le gouvernement Congolais à déployer encore plus d'efforts en vue d'atteindre l'objectif fixé d'ici 2030.

"Il ne faut pas baisser les bras. Fexinidazole, c'est formidable comme nouveau traitement. Mais il nécessite que le programme change un peu plus leur façon de trouver les patients (...) Pour interrompre la transmission, il faut traiter tous les cas. On est sur la bonne voie ", a-t-elle reconnu.

D'après Dr Éric Miaka, médecin directeur du Programme National de Lutte contre la trypanosomiase Humaine Africaine (PNLTHA), le Fexinidazole sera distribué dans les structures sanitaires qui prennent en charge les patients souffrants de la maladie du sommeil. 

Les provinces qui ont la prévalence élevée des cas vont bénéficier du nouveau traitement notamment le Kwango, le Maï-ndombe, le Kwilu et les deux Kasaï, a-t-il ajouté.

Le Fexinidazole est un traitement pour adultes et enfants. D'après les personnels de santé, la prise de ce médicament exige une bonne alimentation au préalable. 

L'engagement du gouvernement en faveur de l’élimination de la THA a été lancé en 2018 lors de la première journée nationale de la maladie du sommeil.
 
Ces efforts sont soutenus par des partenaires internationaux, dont l'Institut de médecine tropicale d'Anvers (IMT), le gouvernement belge, la Fondation Bill & Melinda Gates, PATH, l'école de médecine tropicale de Liverpool, l'initiative médicaments pour les maladies négligées (DNDi), Sanofi, et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Ange Makadi Ngoy