Sud-Kivu : des enseignants donnent 48h au Gouverneur Ngwabidje pour signer l'arrêté fixant les frais de scolarité

Publié mar 28/01/2020 - 12:53
7sur7

Les enseignants des écoles catholiques et protestantes du Sud-Kivu exigent la signature dans 48h par le gouverneur de province, de l'arrêté portant fixation des frais de scolarité.

Dans le cas contraire, ces enseignants  menacent de ne pas organiser les examens du premier semestre.

Selon Deo Dyalunda, secrétaire rapporteur de la synergie des syndicats des enseignants des écoles catholiques et protestantes qui s'est confié à 7SUR7.CD ce mardi 28 janvier 2020, cet arrêté devrait prendre en charge les enseignants nouvelles unités et non payés dans la province du Sud-Kivu.

« Nous avons le regret de constater que le Gouverneur du Sud-Kivu Théo Ngwabidje n'est pas de bonne foi. Nous nous sommes convenus avec lui pour reprendre les enseignements, il y'a plusieurs semaines, la signature immédiate de l'arrêté fixant les frais de scolarité pour la prise en charge des enseignants NU et NP. Nous, nous avons montré notre bonne foi en reprenant le chemin de l'école, mais lui ne veut pas respecter ses engagements. Dans l'arrêté il a été convenu que les élèves du secondaire général payeront 29.500 FC, et les élèves des sections techniques dans l'intervalle de 32.000  et 34.000 FC par an », a-t-il expliqué.

A l'en croire, maintenant les écoles ne fonctionnent pas normalement et les enseignants Nouvelles Unités (NU) et Non Payés (NP) continuent à galérer.

Deo Dyalunda indique que les enseignants vont se réunir si dans 48h cet arrêté n'est pas signé et les enseignants risquent de ne pas organiser les examens.

Déogratias Cubaka, à Bukavu