Nord-Kivu : Plus de 7.000 déplacés de guerre sans assistance humanitaire à Butembo

Publié sam 08/02/2020 - 16:24
Beni

L’ONG ISPRON (Intégration Sociale pour la Promotion des Nécessiteux) œuvrant dans la ville commerciale de Butembo a affirmé à 7SUR7.CD ce samedi 8 février 2020, avoir recensé 7.744 déplacés qui ont fui les atrocités de la rébellion de l’Allied Democratic Force (ADF) dans la région de Beni ainsi que celles des miliciens Maï-Maï, dans le village de Munoli, en territoire de Lubero (Nord-Kivu).

Les nécessiteux sont concentrés dans 1431 ménages dans différents quartiers de Butembo. l’ISPRON soutient qu’ils sont dépourvus de tous les moyens de survie. Elle lance un cri d’alarme en direction du gouvernement Congolais et des humanitaires internationaux.

« Nous les avons enregistrés depuis décembre 2019 jusqu’à nos jours. À Butembo seulement, c’est 1431 ménages et 7744 déplacés internes. Comparativement au dernier trimestre de l’année dernière (2019), il y a eu une très petite diminution au niveau des ménages mais, une bonne augmentation au niveau des personnes (déplacés de guerre, Ndlr). La nouvelle vague dans ces mois de janvier et de février est venue de Mangina, Mamove, Mantumbi (des entités du territoire de Beni). Même aussi à Munoli (Lubero). Il y a aucune assistance humanitaire", a expliqué à 7SUR7.CD Kambale Shukuru Varondi, chargé d’identification au sein de l’ISPRON. 

L’Est et le Nord-Est de la RDC connaissent une menace sans précédent des groupes armés locaux (Maï-Maï) et étrangers (ADF voire FDLR). L’armée intensifie cependant, les opérations de « grande envergure » pour pacifier ces régions. Elle compte notamment sur la collaboration des habitants des zones touchées par les affres de la guerre. 

Joël Kaseso, à Butembo