RDC - Remise et reprise à la cour de cassation : D. Ntambwe promet l'avènement d'un véritable État de droit, pas de justice des grands contre celle des petits

Publié mer 12/02/2020 - 20:26
7sur7

La cérémonie de remise et reprise entre le premier président entrant de la cour de cassation Ntambwe Wa Kaniki Biselela  et le sortant Jérôme Kitoko a été organisée ce mercredi 12 février 2020 à Kinshasa.

Dans son mot,  le nouveau numéro un de la plus haute juridiction de l'ordre judiciaire Ntambwe Wa Kaniki Biselela a promis de travailler pour la matérialisation de la vision du président de la République Félix-Antoine Tshisekedi de bâtir un véritable État de Droit en RDC.

"Nous remercions les autorités du pays pour la confiance placée en nous. Nous promettons de contribuer aux efforts du chef de l'État d'œuvrer pour l'avènement d'un véritable État de droit en RDC. Comme nous sommes à la tête des juridictions de l'ordre judiciaire, nous ferons tout ce qui est à notre pouvoir pour un avènement certain et sûr d'un État de droit", a-t-il déclaré.

Ce fut par ailleurs l'occasion pour ce haut magistrat de prendre publiquement l'engagement  de conduire cette institution dans le strict respect  de la ligne de conduite définie par les autorités du pays.

" Nous veillerons à rendre la justice accessible à tous pour qu'il n'y ait pas d'un côté la justice des grands, de l'autre celle des petits.  Les critiques que les populations adressent sont arrivées aux  oreilles des autorités. Ils nous ont tracé une ligne de conduite dans laquelle nous nous inscrivons tous", a-t-il indiqué.

A en croire Ntambwe, c'est le lundi 17 février 2020 que la cérémonie de préstation de serment sera organisée devant le chef de l'État Félix-Antoine Tshisekedi  au Palais de justice.

Né à Luiza, au Kasaï-central, Ntambwe Wa Kaniki Biselela Dominique a été, de 2011 à 2018, conseiller à la cour suprême de justice.

Avant d'être nommé premier président de la cour de cassation, il occupait, depuis 2018, le poste de président au sein de cette haute juridiction de l'ordre judiciaire. 

Il remplace Jérôme Kitoko qui occupait le poste de premier président de la cour de cassation depuis l'installation de cette juridiction en 2018.

Il prend ses nouvelles fonctions alors que des magistrats ont décrété l'a grève pour protester contre leurs conditions socio-professionnelles.

Orly-Darel Ngiambukulu