RDC: Kamoa, 2è plus grande mine de cuivre au monde, entre production en 2021 et produira à terme jusqu'à 800.000 T. cu /an

Publié ven 14/02/2020 - 13:53
7sur7

Le projet Kamoa-Kakula, dans le Lualaba au sud-est en RDC, sera dans10 ans la deuxième plus grande mine de cuivre au monde, après les mines du Chili et du Pérou.

Elle entrera en production dès l'année prochaine (2021), selon Louis Watum,  administrateur directeur des opérations de Ivanhoe Mines RDC, multinationale canadienne copropriétaire et gestionnaire de ce méga projet cuprifère . 

Lors du 28e Forum Indaba Mining, qui s'est tenu du 3 au 6 février 2020 à Cape Town en Afrique du Sud, Robert Martin Friedland patron de Ivanhoe Ltd et L. Watum ont rencontré le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba et le ministre des ministre Kitobo.  Au gouvernement,  Robert Friedland a demandé un appui et se dit satisfait de son entretien avec les autorités congolaises.

Ils ont aussi rencontré des investisseurs aussi bien lors du déjeuner offert par le gouvernement de la RDC. Les dirigeants de Ivanhoe ont présenté les progrès accomplis dans la matérialisation du projet Kamoa.

Voici les chiffres-clé de ce projet gigantesque, donnés  par l'Adg Watum : 

1. Investissement 6 milliards $,

2. Chiffres d'affaires que va générer le projet : 10 milliards $,

3. 250.000 à 280.000 tonnes de cuivre à produire sous forme des concentrés à très haute teneur, dès l'an prochain,

4. 800.000 tonnes de cuivres par an à l'étape finale du projet,
 
5. 5.000 travailleurs sur Kamoa, majoritairement des congolais,

6. Plus de 5 villes seront construites autour du projet,

6. Près de 3.000 travailleurs sur le projet Kipushi avec la production de zinc, essentiellement des nationaux.

Kamoa est détenu par Ivanhoe Mines Ltd (80%) et l'Etat congolais (20%). 

G.M.M.