COVID-19 : Une coalition internationale pour la recherche mise en place pour trouver une réponse "efficace" en faveur des pays à revenu faible dont la RDC

7sur7

Une coalition internationale pour répondre à la pandémie de COVID-19 dans les pays à ressources limitées y compris en RDC, a été mise en place selon un communiqué de presse de l'ONG Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi) parvenu ce vendredi 03 avril 2020 7SUR7.CD .

La coalition pour la Recherche Clinique sur le COVID-19 (COVID-19 Clinical Research Coalition) réunit des scientifiques, des médecins, des bailleurs de fonds et des décideurs politiques provenant de plus de 70 institutions dans 30 pays.

D'après la correspondance de DNDi, elle a pour objectif d’accélérer la recherche sur la pandémie où la prise en charge est défaillante et le système de santé est déjà fragile.

Les membres de la coalition en provenance à majorité de pays à revenu faible réclament des engagements spécifiques afin que les zones à ressources limitées aient accès le plus tôt possible aux nouveaux traitements efficaces, et que ceux-ci soient abordables et facilement accessibles.

Pour ces derniers, il était urgent de mettre en place une collaboration et une coordination internationales pour la recherche, afin de soutenir les pays d’Afrique, d’Amérique latine, d’Europe de l’Est, ainsi que certains pays d’Asie dans une réponse "efficace" à une pandémie qui s’aggrave de jour en jour.

"Nous nous réjouissons de la création de cette coalition (...) qui assistera l’OMS dans son rôle de coordination de la réponse mondiale au COVID-19. Bien que l’épicentre se situe actuellement ailleurs, nous devons nous préparer dès maintenant aux conséquences de cette pandémie dans les zones à ressources plus limitées, ou nous risquons de perdre un nombre beaucoup plus important de vies", a déclaré le Dr. Soumya Swaminathan, Scientifique en chef de l’Organisation mondiale de la Santé. 

En date du 02 avril 2020, la RDC a enregistré 134 cas des personnes testées positives,13 décès et 4 provinces touchées (Kinshasa,  Nord-Kivu, le Sud-Kivu et l’Ituri). 

Ange Makadi Ngoy