Condamnation de Kamerhe : "Les juges ont adhéré aveuglement au requisitoire du ministère public", estime la jeunesse de l'UNC/Lualaba

Publié lun 22/06/2020 - 12:43
7sur7

La Ligue des Jeunes de l'Union pour la Nation Congolaise section Lualaba a fustigé la "complaisance" des juges dans le prononcé du verdict final et la "politisation" du procès 100 jours. 

Dans une interview accordée ce lundi 22 juin 2020 à 7SUR7 CD, Christian Masudi Mutshikwa interfédéral de la Ligue des jeunes de l'UNC/Lualaba indique que la condamnation avait été planifiée bien avant. 

"C'est très grave, en matière répressive et pénale qu'un juge président ait cité les témoins avec leur appartennance politique, condamné sans convaicre. Le verdict a précédé le procès", a-t-il déploré. 

Et d'ajouter : "Les juges ont adhéré aveuglement au requisitoire du ministère public sans enlever une moindre virgule. Cette complicité dénote du caractère planifié de ce procès dès son début".

Le coordonnateur adjoint de Cap pour le Changement (CACH) de cette partie de la RDC affirme par ailleurs que la politique a influé sur ce dossier. 

"La condamnation de l'honorable Vital Kamerhe est plus politique que judiciaire. Car dès le début de l'instruction, le ministère public et la partie civile ont été incapables de démontrer un acte positif pouvant ainsi constituer un élément matériel du détournement qu'on reproche à Mwalimu Vital Kamerhe", a dit C. Masudi. 

Pour Christian Masudi,  dès lors que Jammal reconnait avoir touché le montant global et que les travaux sont en cours d'exécution, il y a pas eu détournement par Vital Kamerhe, car ce dernier n'est pas ordonnateur des dépenses publiques.  

En outre, Christian Masudi Mutshikwa a appelé tous les jeunes militants de l'UNC au calme et indique que le président de l'Union pour la Nation Congolaise utilisera toutes les voies possibles de recours pour qu'il soit innocenté. 

Marcelo Mfumu depuis Kolwezi