RDC: Pour LAMUKA, les 3 propositions de lois initiées par Minaku visent à couvrir les délits et crimes commis durant le règne de Kabila 

Publié mar 23/06/2020 - 13:15
7sur7

Les leaders de la coalition LAMUKA s'insurgent contre les 3 propositions de lois sur la réforme judiciaire initiées par les députés nationaux Aubin Minaku et Garry Sakata, tous deux membres du Front Commun pour le Congo (FCC). 

Dans une déclaration parvenue à 7SUR7.CD ce mardi 23 juin 2020, Jean Pierre Bemba, Martin Fayulu, Moïse Katumbi et Adolphe Muzito alertent sur le fait que ces 3 propositions de lois sont une manoeuvre concoctée par le FCC pour confisquer le pouvoir des procureurs de la République et à couvrir les délits et crimes commis durant le règne au pouvoir de Joseph Kabila. 

"Cette manoeuvre de confiscation des pouvoirs des procureurs de la République engagée par le FCC vise en réalité à récupérer illégitimement et illégalement ceux perdus lors des élections chaotiques de décembre 2018 et à couvrir les délits et crimes perpétrés durant 18 ans", ont-ils indiqué. 

D'après eux, cette initiative parlementaire porte un coup fatal sur le principe constitutionnel de séparation des pouvoirs dans la mesure où elle présente un risque d'intrusion du gouvernement dans l'activité quotidienne du magistrat et celle du conseil supérieur de la magistrature, d'une part et d'inanition du pouvoir de l'action du ministère public, d'autre part. 

Face à cette situation, LAMUKA met en garde l'Assemblée nationale dans ses manoeuvres de vouloir assujettir la justice du pays par le FCC et appelle les professionnels de la justice du pays à la vigilance. 

En cas d'un passage en force, cette plate-forme politique de l'opposition demande au peuple congolais de se tenir prêt pour répondre à son mot d'ordre en vue de faire échec à cette démarche. 

Merveil Molo