CENI : La VSV exige à Ronsard Malonda de  renoncer à sa désignation pour "sauver son honneur" 

Publié lun 06/07/2020 - 18:45
7sur7

La Voix des Sans Voix (VSV) exige de Ronsard Malonda le renoncement à sa désignation comme délégué des confessions religieuses à la présidence de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Dans une déclaration parvenue à 7SUR7.CD ce lundi 6 juillet 2020, cette organisation de défense des droits de l'homme fait savoir que le renoncement à ce poste  lui permettra de "sauver son honneur avant qu'il ne soit trop tard". 

La VSV affirme que sa désignation est à la base des manifestations publiques annoncées à travers le pays, dont certaines ont déjà eu lieu à Kinshasa. 

Elle rappelle, de ce fait, que les animateurs de la centrale électorale "doivent impérativement jouir de la confiance de la majorité des forces sociales et politiques, donc, toutes les parties prenantes au processus électoral".

Par ailleurs, la VSV appelle à la dissolution de la plateforme des confessions religieuses qui "n'inspire plus confiance aux yeux de leurs fidèles compte tenu de son instrumentalisation par le Front Commun pour le Congo (FCC) depuis de nombreuses années".

En outre, elle exhorte le chef de l'État à dissoudre la chambre basse du Parlement, à "défaut pour elle de revenir sur son entérinement politisé et  controversé qui risque d'occasionner des violations graves des droits de l'homme et d'accentuer les crises vécues ces derniers temps en RDC". 

Pour rappel, Ronsard Malonda a été entériné le jeudi dernier comme choix des confessions religieuses à la tête de la centrale de électorale par l'Assemblée nationale.  

Cependant, sa candidature ne fait pas l'unanimité au sein non seulement de la plateforme des confessions religieuses mais aussi des autres structures de la société civile. 

Des manifestations publiques ont été annoncées dans les tout prochains jours contre l'entérinement de ce membre de l'équipe de Corneille Nangaa, actuel président de la CENI. 

Prince Mayiro