RDC : Le parti de Freddy Matungulu propose Denis Mukwege ou Laurent Monsengwo à la présidence de la CENI

Publié ven 10/07/2020 - 07:39
Photo droit tiers

Le parti politique "Congo Na Biso" de Freddy Matungulu salue la mobilisation dont a fait montre le peuple congolais le jeudi 9 juillet 2020, pour barrer la route à l'entérinement de Ronsard Malonda comme président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

A travers une déclaration parvenue à la rédaction de 7SUR7.CD, ce parti politique invite Ronsard Malonda à répondre à l'appel de la conscience nationale qui l'empresse de renoncer à briguer la présidence de la CENI.

"En effet, après Malu-Malu, Ngoy Mulunda et Nangaa c'est un Monsengwo ou un Mukwege qu'il faut à la CENI. Assurément pas une même chèvre de monsieur Seguin", martèle le communiqué de "Congo na biso", signé par son secrétaire général adjoint Darius Tshiey-A-Tshiey.

Ce parti politique a, à travers cette même déclaration, plaidé pour le retrait définitif des propositions de lois des députés nationaux Aubin Minaku et Garry Sakata, portant sur la réforme de l'appareil judiciaire congolais.

Il convient de rappeler que des marches ont été organisées jeudi 9 juillet, à Kinshasa ainsi que dans d'autres villes de la RDC pour s'opposer à l'entérinement de Ronsard Malonda comme président de la CENI.

Selon le bilan de la Police, ces manifestations ont occasionné 2 morts, 23 blessés et d'importants dégâts matériels à Kinshasa et Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga.

Malgré ces violences, la coalition LAMUKA confirme sa marche du 13 juillet 2020, malgré l'interdiction des autorités du pays, pour exiger les réformes institutionnelles avant toute désignation des animateurs de la CENI.

Orly-Darel Ngiambukulu