RDC - Manifs du 9 juillet : Félix Tshisekedi comprend la réaction du peuple mais condamne les actes qui ont causé mort d'homme et la dégradation des biens publics et privés

Publié sam 11/07/2020 - 15:35
Photo droit tiers

Lors de la 39ème réunion du conseil des ministres, le gouvernement a indiqué qu'il a été constaté le jeudi 09 juillet 2020 à travers le pays des manifestations ou événements d’expression populaire dénonçant notamment des irrégularités et des contradictions dans le processus devant conduire à la désignation des membres du bureau de la CENI et ce, malgré l’interdiction de rassemblement de plus de 20 personnes pendant cette période d’état d’urgence.

Le chef de l’Etat a indiqué que s’il peut comprendre ces réactions d’exacerbation du peuple face aux couacs et irrégularités constatés jusque-là dans le processus devant mener à la désignation du président du bureau de la CENI en revanche, il condamne les actes qui ont entrainé la mort des personnes et la dégradation des biens publics et privés, lit-on dans le compte rendu dudit conseil parvenu ce samedi 11 juillet 2020 à 7SUR7.CD. 

À en croire le porte-parole du gouvernement, le président Tshisekedi exige que toute la lumière soit faite sur ces incidents et que les responsabilités soient établies et les coupables punis.

Le Président de la République a saisi une fois de plus cette occasion, poursuit David-Jolino Makelele, pour exiger de la part des animateurs des institutions de la République, des dirigeants des partis politiques et ceux de la société civile, un comportement irréprochable fondé sur le respect des lois du pays et des chartes régissant les organisations privées, sur la recherche de la paix sociale et la sauvegarde de l’unité nationale sur fond de valeurs éthiques et morales. 

Jephté Kitsita