RDC-EPST : Des syndicats des enseignants exigent la démission de Willy Bakonga avant la rentrée scolaire 2020-2021

Publié ven 31/07/2020 - 16:41
Photo droit tiers

Dans une déclaration faite mercredi 29 juillet 2020, dont la copie est parvenue à 7SUR7.CD ce vendredi, la synergie des syndicats des enseignants de la RDC, composée notamment de SYNECAT, CCT, FA, SYNEP et COFEVID, appellent à la démission du ministre de l'enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga avant la rentrée scolaire 2020-2021.

Ces professionnels de la craie, accusent W. Bakonga de mauvaise gouvernance, de tribalisme et clientélisme dans le secteur d'enseignement.

"Outre ces problèmes d'ordre institutionnel, s'ajoutent des problèmes de gouvernance liés à la mauvaise foi manifeste du ministre de l'EPST frisant un complot contre la réforme qui se traduit par un recrutement massif et irrégulier du personnel enseignant avec le risque de saigner les finances publiques susceptibles d'améliorer l'enveloppe salariale des enseignants et payer les Nouvelles Unités. On assiste à des mises en place fantaisistes, clientélistes et tribalistes qui excluent l'expertise avérée du système qui va compromettre dangereusement l'efficacité de notre système d'enseignement", lit-on dans cette déclaration. 

Faisant suite à ces reproches, ces syndicats exigent la démission de Willy Bakonga. 

"Pour tous ces manquements graves dans la gestion d'un système qui exige de la compétence et de l'éthique, tous les enseignants réunis en assemblée générale exigent la démission pure et simple du ministre Bakonga Willy avant la rentrée scolaire 2020-2021", poursuit la déclaration.

Par ailleurs, ces syndicalistes demandent au procureur général de se saisir de la plainte introduite à son office par le député Tony Mwaba contre le ministre de l'EPST et de dégager les responsabilités de ce dernier. 

Il sied de rappeler que la reprise des cours est prévue pour le 03 août prochain.

Roberto Tshahe