RDC : La société civile pro-réformes électorales valide la démarche initiée par le groupe de 12 personnalités politiques et sociales

Publié mar 04/08/2020 - 21:31
7SUR7.CD

Les signataires de l'appel du 11 juillet 2020 pour un consensus sur le processus électoral en RDC ont échangé ce mardi 4 août avec la société civile pro-réformes électorales constituée notamment du consortium de 4 principales missions d'observation des élections, des organisations de la société civile à l'instar de l'Association Congolaise pour l'Accès à la Justice (ACAJ), le Comité Laïc de Coordination (CLC) et des mouvements citoyens tels que LUCHA et Filimbi. 

À l'issue de la rencontre, l'ancien vice-premier ministre du budget Daniel Mukoko Samba, un des 12 membres qui composent le groupe des personnalités politiques et sociales signataires dudit appel, a indiqué qu'ils ont fait part de leur cahier de charge à leurs interlocuteurs.

"Nous venons de rencontrer le consortium de la société civile qui travaille sur des questions électorales. C'est un groupe d'animateurs de la société civile qui ont déjà eu à observer des élections. Ils ont donc une grande expérience sur des questions pratiques de l'organisation des élections dans notre pays. Nous avons donc eu cet échange autour de notre cahier de charge, le même cahier de charge que nous proposons à nos différents interlocuteurs", a déclaré à la presse Daniel Mukoko Samba.

Pour sa part, le coordonnateur de la Synergie des Missions d'Observation Citoyenne des Élections, (SYMOCEL), Bishop Abraham Djama Samba Wa Shako, a signifié qu'ils se sont mis d'accord sur beaucoup de points.

"Nous nous sommes vraiment accordés sur beaucoup de choses et nous allons établir des points de contact pour que par la suite, nous puissions approfondir les échanges de sorte que nous puissions converger sur certaines questions pour lesquelles on a pas encore trouvé des points d'entente. Mais sur le gros, nous nous sommes mis d'accord. Nous pensons que cette démarche peut être une grande contribution dans celle que nous-mêmes nous proposons, dans le sens d'un forum incluant toutes les parties prenantes pour que nous puissions trouver des solutions aux problèmes du processus électoral", a-t-il indiqué.

Pour rappel, le groupe de 12 personnalités politiques et sociales avait été reçu par le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Ces derniers ont été également reçus par le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le bureau de la CENI ainsi que le président du Mouvement de Libération du Congo, Jean-Pierre Bemba.

Dans une conférence de presse tenue le 17 juillet dernier à Kinshasa, ces députés nationaux, dont Delly Sesanga, et personnalités politiques ont appelé au retour de l'élection présidentielle à deux tours en République Démocratique du Congo.

Ils ont exhorté l'ensemble de dirigeants politiques et toutes les forces vives de la Nation à rechercher le consensus sur le processus électoral dans le cadre d'un forum strictement limité au processus électoral en vue de baliser la voie à un processus électoral transparent et apaisé à l'horizon 2023.

Jephté Kitsita