Sud-Kivu : Plus de 2.000 enseignants passent la nuit à la belle étoile en attente de leurs salaires de juillet à Bukavu

Publié mer 05/08/2020 - 22:37
7sur7

Plus de 2.000 enseignants en provenance des territoires de Shabunda, Kalehe et Mwenga, 3 entités éloignées du Chef-lieu de la province du Sud-Kivu, passent la nuit à la belle étoile à Bukavu.

Depuis plus d'une semaine déjà, ils attendent, sans suite favorable, le paiement de leurs salaires du mois de juillet 2020.

Jean-Claude Mushagalusa Maheshe, un enseignant venu de Kalehe, indique que plusieurs d'entre eux manquent de quoi manger et ne savent plus retourner dans leurs milieux puisqu'ils n'ont pas encore touchés leurs salaires.

« Nous sommes fatigués. Depuis une semaine et demie, nous sommes dans la ville mais jusque là, nous ne sommes pas servis. La caritas Bukavu qui se charge de notre paie n'a rien dit. Nous faisons des tours chaque jour à son bureau mais en vain. les enseignants qui sont dans des familles d'accueil sont chassés. Nous passons la nuit à la belle étoile », a-t-il expliqué à 7SUR7.CD ce mercredi 05 août 2020.

Il demande qu'ils soient payés dans l'urgence étant donné que « le salaire du mois de juillet pour les enseignants a été décaissé par le gouvernement central ».

Ces milliers d'enseignants promettent de mener des actions de grande envergure afin de faire entendre leur voix.

Contacté, un agent de la caritas Bukavu reconnaît ce retard de paiement et indique que des démarches sont en cours pour que ces enseignants soient payés.

Déogratias Cubaka, à Bukavu