RDC:  "Les  rapports de Global Witness visent à diaboliser les congolais et à éluder les inégalités des contrats miniers entretenues par des lobbies internationaux" ( Congo pour tous)

Publié mer 23/09/2020 - 13:01
7sur7

Les analyses faites par  l'ong britannique " Global Witness" visent à distraire l'opinion publique internationale et à éluder les inégalités et déséquilibres du secteur minier congolais entretenus par des lobbies internationaux à travers leurs multinationales.

C'est ce que renseigne un rapport de la coalition "Congo pour tous", présenté au cours d'une conférence de presse ce mercredi 23 septembre 2020, par Ernest Mpararo, secrétaire exécutif de la Ligue Congolaise de Lutte Contre la Corruption ( LICOCO).

" Nous  pensons que Global Witness est utilisé pour cacher le rôle joué hier et aujourd'hui par les pays occidentaux dans le pillage des réssources naturelles congolaises à travers leurs entreprises minières.  Ses rapports ne parlent pas des entreprises minières occidentales qui pillent les ressources naturelles congolaises plus que les congolais", a-t-il fait remarquer.

Pour " Congo pour tous", la vraie cause de la faible contribution du secteur minier congolais au budget national n'est pas l'homme congolais, moins encore la corruption, comme le laisse entendre "Global Witness".

C'est plutôt le pillage des ressources naturelles congolaises, les déséquilibres des contrats miniers, l'octroi des titres miniers à vil prix à des entreprises minières occidentales, le code minier laxiste qui leur a donné durant plusieurs années beaucoup d'avantages...

Cette coalition des organisations de la société civile affirme par ailleurs que
 les 12 rapports de "Global Witness" sur les ressources naturelles en RDC présentent une vision sélective, subjective et approximative de la vraie réalité.

" Global Witness propose  des solutions plus simplistes que realistes pour développer la RDC, en préconisant de  sanctionner les corrompus ( congolais), en favorisant l'accueil des investisseurs occidentaux et en attirant la méfiance sur les chinois", indique le rapport.

Fiort de ces constats, l'
étude de " Congo pour tous", invite les décideurs politiques congolais en particulier et les populations congolaises de manière générale à prendre conscience de la campagne de diabolisation menée par Global Witness visant à véhiculer les idées selon lesquelles les congolais sont incapables de gérer leur secteur minier et qu'ils doivent recourir aux entreprises occidentales.

"On reconnaît qu'il y a la corruption. Il y a la mauvaise gouvernance. Mais, il faut reconnaître aussi le fait que ce que font les entreprises minières occidentales en RDC est pire que ça. Pourquoi Global Witness n'en parle pas?  Ces entreprises augmentent le coût d'exploitation pour minimiser leurs paiement à l'État congolais et ces ongs internationales n'en parlent même pas malheureusement", a dénoncé  Ernest Mpararo.

Il affirme que loin d'être une parole d'évangile, le document que vient de publier sa coalition vise principalement à relancer le débat sur la faible contribution du secteur minier congolais au budget de l'État.

Le secrétaire exécutif de la LICOCO invite ainsi le gouvernement congolais à exiger l'audit de tous ses partenariats et promet de  mettre ce rapport à la disposition des autorités de la RDC à tous les niveaux.

Il convient de rappeler que dans ses 12 rapports publiés depuis 2004, Global Witness affirment que le problème du secteur minier congolais est principalement la corruption et la mauvaise gestion des congolais, faisant complètement fi de la magouille entretenue par les entreprises minières occidentales sur le sol congolais.

Orly-Darel Ngiambukulu