RDC : Les sociétés pétrolières prêtes à accompagner l'ARSP dans l'application de la loi sur la sous-traitance 

7sur7

 

Les sociétés pétrolières sont prêtes à accompagner l'Autorité de Régulation de la Sous-traitance dans le secteur Privé (ARSP) dans la mise en application de la loi sur la sous-traitance en République Démocratique du Congo. 

C'est-ce qu'a fait savoir le sous-directeur de la société SEP Congo, à l'issue d'une séance de travail entre les pétroliers et l'équipe dirigeante de l'ARSP jeudi 24 septembre 2020 à Kinshasa. 

Selon Francis Bilambo, les pétroliers ne peuvent pas aller à l'encontre de la loi sur la sous-traitance qui vise à améliorer le quotidien des congolais.

"Bien-sûr, l'intérêt de la sous-traitance, c'est de créer une classe moyenne. Donc, permettre à ce que les congolais se retrouvent, mieux que leur quotidien soit amélioré. On ne peut pas aller à l'encontre de cela. Donc, on est dans l'obligation d'accompagner cette démarche là", a-t-il affirmé. 

Par ailleurs, il s'est réjoui d'avoir, au cours de la même séance de travail, tout appris sur ladite loi.

"On a parlé essentiellement de la sous-traitance mais ce qui est important à savoir : ce qu'il y avait un grand trouble dans notre esprit. Quand je suis venu ici, moi, la sous-traitance, c'était en fait le placement du personnel. Alors là, j'ai appris des choses qu'il faut faire le distinguo et là, on a parlé essentiellement de la distinction entre la société principale qui utilise ou qui prend les services d'une société de sous-traitance", a ajouté le sous-directeur de SEP Congo.

Il sied de signaler que les sociétés pétrolières Engen, Socir, Cobil, Total, Perenco, Sep Congo, Lerexcom petroleum ont pris part à cette réunion avec l'équipe dirigeante de l'ARSP. 

Pour rappel, les Télécoms œuvrant en RDC et les sociétés spécialisées dans les infrastructures ont aussi promis d'accompagner l'ARSP dans la mise en application de la loi sur la sous-traitance. Les rencontres entre l'Autorité de régulation et les entreprises privées s'inscrivent dans le cadre de la vulgarisation de ladite loi qui est déjà entrée en vigueur. 

Prince Mayiro