RDC - Allégations des violences sexuelles contre MSF, UNICEF, OMS, World Vision, OXFAM: Mme J. Lusenge va coprésider la commission indépendante

Publié jeu 15/10/2020 - 16:54
7sur7

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a nommé ce jeudi 15 octobre 2020  les coprésidents de la Commission indépendante sur les allégations sexuelles pendant la riposte à Ebola au Nord-Kivu et en Ituri en République démocratique du Congo.

Il s'agit d'Aïchatou Mindaoudou, ancienne Ministre des affaires étrangères et du développement social du Niger et Julienne Lusenge de la RDC militante des droits de l'homme de renommée internationale et défenseure des survivants de violences sexuelles dans les conflits.

D'après l'OMS, la commission indépendante aura pour mission d'établir "rapidement les faits, d'identifier et de soutenir les survivants, de s'assurer que tout abus en cours a cessé et de demander des comptes aux auteurs".

"L'OMS a une politique de tolérance zéro en ce qui concerne l'exploitation et les abus sexuels. Nous réaffirmons notre ferme engagement à prévenir et à protéger contre l'exploitation et les abus sexuels dans toutes nos opérations dans le monde", renseigné le communiqué. 

La commission indépendante comprendra jusqu'à sept membres, y compris les coprésidents, ayant une expertise dans l'exploitation et les abus sexuels, les interventions d'urgence et les enquêtes.

C'est les coprésidents  qui choisiront les autres membres de la Commission, qui seront appuyés par un Secrétariat basé à l'OMS.

« Pour soutenir les travaux de la Commission indépendante, le Directeur général a décidé de recourir à un processus ouvert pour engager une organisation indépendante et externe ayant l’expérience de la conduite d’enquête similaire », explique l’OMS. 

Pour rappel, une enquête signée Thé New Humanitariam et la Fondation Thomson Reuters a révélé que plus de 50 femmes avaient accusé des travailleurs humanitaires employés par l’OMS et les grands ONG (UNICEF, Oxfam, Médecins sans Frontières Organisation internationale pour les migrations, World Vision et Alima) d’abus sexuels lors de l’épidémie d’Ebola en RDC.

La  10è épidémie de maladie à virus Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri  est la deuxième plus grande épidémie d’Ebola au monde. Elle a été déclarée terminée le 25 juin 2020.

Ange Makadi Ngoy