RDC - Prise en charge gratuite du cancer : La firme pharmaceutique suisse Roche sollicite un partenariat avec le gouvernement 

Publié sam 17/10/2020 - 17:21
Photo droits tiers

La firme pharmaceutique suisse Roche qui oeuvre dans le domaine de l'oncologie entend nouer un partenariat avec le gouvernement congolais via le ministère de la santé pour établir un système de prise en charge et de traitement gratuit dans l'avenir pour les patients atteints du cancer en RDC.  

À en croire son directeur pour l’Afrique francophone subsaharienne, l'objectif ultime est d'apporter une couverture maladie universelle contre cette pathologie afin qu'elle ne soit plus une fatalité. 

"Le but du partenariat c'est, avec l'investissement du gouvernement et de Roche, introduire des diagnostic mais aussi des médicaments pour diagnostiquer et traiter les patients. Le but c'est aussi d'arriver à dire dans le futur que le cancer n'est pas une fatalité en RDC. il y aura un traitement disponible gratuitement au niveau des patients comme dans d'autres pays développés du monde. Les patients Congolais qui ont aujourd'hui le cancer ne doivent plus être évacués. On pourra les traiter ici", a déclaré ce samedi Markus Gemuend, au sortir d'une réunion avec le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ikunkamba.

Il explique en outre que ce partenariat va se matérialiser par la formation des oncologues, infirmiers, notamment. Mais aussi par la sensibilisation de la population, le dépistage, le diagnostic précose ainsi que le traitement des patients. 

S'agissant de la production biologique, Roche privilégie de mener des recherches cliniques sur les patients Congolais en créant des laboratoires sur place. 

"Roche veut introduire les recherches cliniques qui vont ajouter beaucoup d'emplois dans ce pays. Ces sites vont être dans les hôpitaux et augmenter la qualité pour que les médicaments les plus innovants soient disponibles comme dans d'autres pays très très tôt pour les patients. Ça va développer beaucoup des emplois et d'opportunités pour les Congolais. C'est une diversification pour l'économie parce que le secteur de la santé va devenir beaucoup plus fort", a indiqué M. Gemuend. 

Le fabricant des médicaments a déjà ouvert son bureau de représentation à Kinshasa, dirigé par Jean-Claude Vimpy. Sous sa houlette, cette équipe va collaborer avec les experts du secteur de la santé pour introduire et implémenter ce partenariat, a fait savoir son directeur pour l’Afrique francophone sud saharienne. 

Merveil Molo