Kinshasa : Le VPM Kankonde appelé à révoquer le bourgmestre de Gombe pour avoir tabassé un député de la Lomami

Photo : Droit tiers

Les députés provinciaux de la Lomami appellent le vice-premier ministre, ministre de l'intérieur et sécurité, Gilbert Kankonde, à révoquer le bourgmestre de la commune de la Gombe à Kinshasa pour avoir tabassé un des leurs collègues.

Le collectif des élus provinciaux de la Lomani a fait cette annonce dans une déclaration politique dont une copie est parvenue à la rédaction de 7SUR7.CD, le mercredi 13 janvier 2021.

« Nous demandons respectivement au ministre de l'intérieur la révocation pure et simple de ce bourgmestre et au gouverneur de la Lomami de déclarer le chef de la division provinciale de l'EPST persona non grata et que la justice s'occupe de ses partisans politiques commanditaires de cet acte ignoble y compris les complices », a déclaré le porte-parole de circonstances des députés provinciaux, Jean-Claude Lubamba Mutombo.

Dans la foulée, ces élus provinciaux de la Lomami lancent un ultimatum à leurs collègues qui traînent à Kinshasa de regagner la ville de Kabinda, avant la fin de la session extraordinaire en cours sous peine d'encourir aux sanctions disciplinaires prévues par le règlement intérieur de leur organe délibérant.

Pour rappel, le député provincial Augustin Malangu Ndjibu, élu du territoire de Kabinda, a été copieusement tabassé le lundi 04 janvier dernier aux environs de 23 heures à Kinshasa où il est allé fêté avec sa famille.

« Il a reçu l’appel d’un député national pour se rendre à Kinshasa. Il a eu la vie sauve grâce à une intervention d’un sénateur », avait expliqué Patrick Kasongo, le frère biologique de la ce député provincial tabassé à Kinshasa.

Socrate Tshimanga depuis Lomami