Meurtre de l'ambassadeur italien : La VSV appelle les autorités à mobiliser la communauté internationale pour mettre fin à l'insécurité dans l'Est

7SUR7

La voix des sans voix pour les droits de l'homme est montée au créneau pour dénoncer le meurtre de l'ambassadeur italien en poste en RDC ainsi que celui de son garde du corps et du chauffeur du PAM.

Cette ONG de défense des droits humains a ainsi appelé les autorités congolaises à faire la lumière autour de ce crime afin que les auteurs soient identifiés et répondent de leurs actes. La VSV invite en outre les autorités du pays à mobiliser la communauté nationale et internationale pour  mettre un terme à l'insécurité récurrente des groupes armés qui écument l'Est de la RDC depuis plusieurs années.

"La VSV demande aux autorités congolaises de mobiliser la communauté tant nationale qu'internationale pour mettre un terme à l'insécurité récurrente des groupes armés qui écument l'Est de la RD Congo depuis plusieurs années", a insisté cette organisation de la société civile dans un communiqué publié le 22 février dont la copie est parvenue à la rédaction de 7SUR7.CD ce mardi.

D'après la VSV, cette énième tragédie rappelle avec acuité la problématique du rétablissement de l'autorité de l'Etat sur l'ensemble du territoire national en général et l'Est de la RDC en particulier, afin de garantir au maximun la sécurité des personnes et de leurs biens .

Rappelons que l'ambassadeur italien Luca Attanasio, son garde du corps et le chauffeur du PAM ont trouvé la mort  le lundi dernier suite à une attaque armée menée contre un convoi du Programme Alimentaire Mondial, près de Goma.

Christel Insiwe