Kinshasa : Chantal Yelu, conseillère spéciale de Tshisekedi, appelle les jeunes à s'approprier le "Salon Congo Éducation" qui s'ouvre le 3 août 

7SUR7

La première édition du "Salon Congo Éducation" aura lieu du 03 au 05 août 2021 à la Place Échangeur de Limete à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. L'annonce a été faite, ce jeudi, au cours d'une conférence de presse par l'Asbl Progress, organisatrice de cet événement. 

Selon son coordonnateur Patrick Kanyinda Kanyinda, l'initiative "Salon Congo Éducation" est un projet de l'Asbl Progress s'inscrivant dans son volet de l'éducation. Elle part, a-t-il soutenu, de la réflexion sur l'éducation de la jeunesse congolaise.

"C'est pour ces raisons que l'initiative Salon Congo Éducation est lancée et considérée comme un cadre de rencontre de proximité pour la présentation des acquis de l'éducation en RDC, de réflexions et d'échanges entre différentes catégories de participants (établissements scolaires, académiques et professionnels, experts en éducation, décideurs ou autorités compétentes, délégués  d'entreprises des secteurs confondus, parents, étudiants et élèves, ) assortis des recommandations dont la mise en œuvre permettra la réalisation de l'idéal tant souhaité de l'éducation pour le grand bien de la population", a affirmé le coordonnateur de l'Asbl Progress.

Selon lui, la première édition du Salon Congo Éducation sera organisée sous le thème "l'orientation dans  l'éducation pour un développement durable" et compte réunir environ 20.000 participants pour échanger en panels sur des sous-thèmes spécifiques en vue de recommandations susceptibles d'orienter le système éducatif congolais vers la réalisation de l'idéal de l'éducation.

À en croire Patrick Kanyinda, ce thème n'a pas été choisi au hasard. Il est, a-t-il dit, par contre tributaire des résultats d'un sondage  mené en 2019 à Kinshasa par Progress Asbl auprès de 20.000 étudiants, 15.000 élèves, 25.000 parents, 150 écoles, 50 universités et 50 centres de formation professionnelle sur l'orientation scolaire, académique et professionnelle des jeunes congolais. Selon les résultats  dudit sondage, 80% s'auto orientent. Autrement, ils ne recourent pas au service d'experts d'orientation. 

Le coordonnateur de l'Asbl Progress a laissé entendre également que pendant les trois jours, les startups et les entreprises vont aussi exposer leurs produits et services dans le but "d'accroître leur visibilité". Une soirée de gala sera organisée le jour de la clôture du Salon, soit le 05 août pour la présentation officielle des recommandations, a-t-il ajouté. 

À l'occasion, Patrick Kanyinda a lancé un appel aux sponsors et à d'autres partenaires pour appuyer le "Salon Congo Éducation" qui se veut un évènement annuel. Aux potentiels exposants, il  a demandé de s'enregistrer dès à présent et de souscrire dans la catégorie correspondant à leurs produits et services à promouvoir.

Prenant part à cette activité du lancement du "Salon Congo Éducation", la conseillère spéciale du chef de l'État en matière de la jeunesse, Chantal Yelu Mulop, a félicité les organisateurs pour cette initiative. D'après elle, cette activité a le mérite de promouvoir l'éducation dans le pays en mettant un accent particulier sur l'orientation et le choix objectif des filières. D'où, son appel aux jeunes à acquérir plus de compétence et qualification afin de promouvoir la méritocratie et l'excellence.

De son côté, le secrétaire général à l'Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Jean-Marie Mangobe, a loué l'initiative et a rassuré de la disponibilité de tous les services sous son égide, à collaborer pour "que l'orientation scolaire et professionnelle devienne une réalité en RDC".

Prince Mayiro