RDC : 3 millions $ canadiens pour financer un projet de la FAO qui soutient les populations vulnérables dans 3 provinces

7SUR7

À travers un communiqué parvenu ce mercredi 14 avril 2021 à 7SUR7.CD, l'Organisation des Nations-Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) annonce le financement à hauteur de 3 millions $ canadiens de son projet dénommé « Strengthening the livelihoods of vulnerable populations facing COVID-19 in the DRC ». 

Appuyé par le Canada, ce programme vise à soutenir les moyens d'existence des populations vulnérables confrontées à la Covid-19 dans les provinces du Kasaï, Kasaï Central et Ituri.

« Dans le but, d’améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition des ménages vulnérables touchés par la pandémie de la COVID-19, la FAO a lancé le projet « Strengthening the livelihoods of vulnerable populations facing COVID-19 in the DRC » dans les provinces de l’Ituri (Territoire d’Irumu), du Kasai (Territoire de Kamonia) et du Kasai Central (Territoire de Kazumba). Financé à hauteur de 3 000 000 de dollars canadiens (CAD), par le Canada, ce projet de renforcement des moyens d’existence des populations vulnérables va permettre d’appuyer 8.500 ménages pour la production alimentaire, la gestion post-récolte et l'accès au marché ainsi que 3.000 autres bénéficiaires, en particulier les femmes et les jeunes pour la diversification des sources de revenus et d'épargne/crédit », lit-on dans ce communiqué du FAO. 

Ce projet est exécuté sur une période de 18 mois. Il contribuera aussi au renforcement des capacités de production des ménages afin de faciliter la disponibilité et l'accessibilité des produits alimentaires aux plus vulnérables, contribuant ainsi à leur résilience.

Pour sa mise en œuvre, ce programme bénéficiera des collaborations étroites avec le ministère de l'agriculture et le ministère de l'élevage et des pêches et tirera parti des cadres de collaboration existants entre le PAM, l'UNICEF, la FAO et d'autres agences, telles que ONU Femmes, UNFPA, afin de maximiser les synergies et l'impact. 

Plusieurs activités sont prévues pour l'atteinte des objectifs fixés. Il s'agit notamment de l’installation des champs écoles paysans (CEP) pour le renforcement des capacités techniques des petits producteurs, la sensibilisation à la pandémie de Covid-19 et l’achat et la distribution de kits agricoles (semences de qualité et outils agricoles) ainsi que la fourniture des machines de transformation (moulins mixtes maïs-manioc) pour donner une valeur ajoutée aux produits agricoles et réduire la pénibilité du travail des femmes. 

La situation de la sécurité alimentaire reste désastreuse en RDC, avaient alerté la semaine dernière la FAO et le PAM (Programme Alimentaire Mondiale). 

D'après la dernière classification de phase intégrée (IPC) analyse, 27,3 millions de personnes sont touchées par une insécurité alimentaire aiguë élevée, soit une personne sur 3, dont près de 7 millions de personnes aux prises avec des niveaux d'urgence de faim aiguë (IPC 4).

Merveil Molo