RDC : 228 cas d'atteinte à la liberté de la presse recensés depuis le début du mandat de Félix Tshisekedi (JED)

7SUR7

Le monde entier a célébré ce lundi 3 mai 2021 la journée mondiale de la liberté de la presse. Dans un rapport publié à cette occasion, l'ONG Journaliste en Danger (JED) dit constater avec regret la recrudescence inquiétante d'attaques contre les journalistes et les médias sous le président Félix-Antoine Tshisekedi.

Dans son discours au cours d'une cérémonie organisée à l'occasion de la journée mondiale de la presse, le secrétaire exécutif du JED Tshivis Tshivuadi a affirmé que depuis le début du quinquennat de l'actuel chef de l'État, 228 cas d'atteintes à la liberté de la presse ont été recensés sur l'ensemble du territoire national congolais.

Il a indiqué que depuis le mois de janvier de l'année 2021, le service monitoring du JED a enregistré au moins 47 cas d'atteinte à la liberté de la presse dont 14 journalistes ayant reçu des menaces directes et indirectes, 11 journalistes interpellés, 9 journalistes torturés et agressés, 5 journalistes incarcérés, 5 cas d'entrave à la liberté de circulation de l'information et un journaliste disparu.

Tshivis Tshivuadi a par ailleurs affirmé qu'au niveau mondial, la RDC a gagné 5 places et est 149ème selon le dernier classement mondial de la liberté de la presse publié par Reporter sans Frontières (RSE).

JED se plaint de constater que la banalisation des actes de violation de la liberté de la presse observée sous le régime de Joseph Kabila est en train de revenir.

Elle note une tendance croissante des arrestations arbitraires, des intimidations, des menaces et de la censure imposée aux médias en vue de réduire les journalistes en RDC au silence.

Il sied de préciser que cette journée mondiale de la presse est célébrée sous le thème : "l'Information comme bien public". 

Orly-Darel Ngiambukulu