Affaire "Guelor Kanga" : La FECOFA retient son souffle avant le verdict de la CAF

7SUR7

Dans un message rendu public par la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA), le lundi 03 mai 2021 concernant l'affaire "Guelor Kanga" qui l'oppose au Gabon, l'instance dirigeante du football congolais se refuse de tout commentaire de quelque nature que ce soit, pour le respect de la Fédération Gabonaise et surtout celui des prescrits règlementaires.

"Très respectueuse de sa consœur gabonaise et surtout des prescrits réglementaires en la matière, la FECOFA se refuse de toute communication ou commentaire de quelque nature que ce soit en rapport à son recours à la CAF quant à l'usurpation d'identité d'un joueur de la sélection gabonaise", lit-on dans ledit message adressé au public congolais

En outre, la FECOFA s'interdit d'emprunter la voie choisie par son la Fédération Gabonaise, qui a utilisé des qualificatifs "proches de l'injure" en son encontre dans son dossier de dénonciation à la CAF, avant le délai accordé par l'instance faîtière du football continental.

Par ailleurs, elle dit avoir confiance en la CAF, en ses commissions permanentes et en ses organes juridictionnels, afin d'un aboutissement "heureux" de cette affaire pour que soient préservées l'équité, l'éthique morale et la loyauté dans les pratiques footballistiques du continent.

Pour rappel, la FECOFA a saisi la CAF contre le Gabon, dénonçant ainsi l'utilisation du joueur Guelor Kanga qui d'après les preuves en sa possession, a usurpé son identité. Ce qui est considéré par la FECOFA comme une fraude et la falsification des documents.

Ce joueur qui s'appelle désormais Guelor Kanga et est né le 01 septembre 1990 à Oyem (Gabon) comme indiqué dans son passeport gabonais, serait en réalité né le 05 octobre 1985 à Kinshasa, et s'appellerait Kiaku Kiaku Kiangana.

Gede Luiz Kupa