Lualaba : La société civile exige des sanctions contre les entreprises minières "qui ne respectent pas leurs cahiers de charge"

Photo 7SUR7.CD

Le cadre de concertation de la société civile, section de Kolwezi dans le Lualaba fustige le non-respect des cahiers de charge par des entreprises minières œuvrant province.

Dans une interview accordée à la presse à Kolwezi, le mercredi 09 juin dernier,  Schadrack Mukad, coordonnateur de cette stucture citoyenne exige à l'État Congolais d'imposer des sanctions à toutes ces entreprises qui ne se conforment pas au code minier et ne respectent pas leurs cahiers de charge.

« Il faut que le gouvernement puisse adopter un comportement de responsable, c'est-à-dire il y a la loi qui est contraignante ; elle ne se discute pas. Il faut pousser les entreprises à respecter la loi pour l'intérêt de nos communautés. Les autorités ont le devoir de développer les communautés et le code minier est une opportunité de développer nos communautés », a-t-il déclaré.

Il recommande à l'État de s'appuyer sur le code minier pour sanctionner lesdites entreprises.

« Le code minier prévoit des sanctions pour celles-là qui ne respecteront pas les dispositions de cette loi. Lorsqu'une entreprise ne respecte pas la loi, il est prévu qu'on lui retire le titre qu'il dispose et lui permet d'exploiter. Il faudrait qu'il ait des actions comme ça. C'est depuis 2018 que le code minier est entré en vigueur mais il y a des entreprises qui continuent à resister et qui continuent à bénéficier de l'impunité. Soit il y a complicité, soit il y a mollesse dans le chef des autorités et il faut sanctionner ces entreprises », renchérit-il.

Pour rappel, le 17 octobre 2020, la Commission nationale de Droit de l'Homme (CNDH) avait, dans un entretien accordé à 7SUR7.CD, fustigé aussi le non-respect des cahiers de charge par les entreprises minières au Lualaba.

Marcelo Mfumu depuis Kolwezi