Grève des professionnels de santé au Maniema : Une dizaine de femmes enceintes décédées à Kasongo faute des soins appropriés

Photo : Droit tiers

La société civile forces vives, antenne de Samba, en territoire de Kasongo dans le sud de la province du Maniema, alerte les sur le décès lors d'accouchement, de plus de 10 femmes faute de soins appropriés.

L'information a été rapportée à la presse le mercredi 25 août 2021 par Kazimoto Dalas, président de cette structure citoyenne à l’issue d'une enquête qu’il a menée dans plusieurs villages du coin.

Selon lui, des charlatans profitent de la grève générale décrétée par les professionnels de santé pour assister des femmes en état d’accouchement dans des maisons, ce qui, dit-il, est à l’origine de cette mortalité infanto-maternelle. 

« À Bushiba mon groupement natal, j’ai comptabilisé plus de 8 cas de femmes enceintes qui sont mortes suite au traitement des charlatans. Je suis arrivé à Lusangayi plus de 6 femmes toujours enceintes, transportées et amenées à Likasi, à 18 km dans la province de Lomami ont trouvé encore mort », a dit Kazimoto Dalas.

Interrogé par 7SUR7.CD, le ministre provincial de la Santé dit ne pas être au courant de la situation mais promet de réunir des données avant toute communication.

Pour rappel, le gouvernement de la République démocratique du Congo s'était fixé l'objectif de travailler pour éviter que des femmes décèdent au moment de l'accouchement. Mais la grève décrétée par les professionnels de la santé dans plusieurs provinces de la RDC, handicape la couverture santé.

Morisho Tambwe, à Kindu