RDC : Les cadres et administrateurs de l'ARSP outillés sur les procédures nationales de passation des marchés publics

7sur7

Les cadres de Direction et les administrateurs de l'Autorité de Régulation de la Sous-traitance dans le secteur Privé (ARSP) ont été outillés sur les procédures nationales de passation des marchés publics en République démocratique du Congo. C'était au terme d'un séminaire de formation organisé à Kinshasa, et dont les experts de l'Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) ont assuré la médiation. 

Au cours de la cérémonie de clôture intervenue vendredi 03 septembre dernier, le directeur général de l'ARSP a rappelé l'importance de doter les cadres et administrateurs de son entreprise des connaissances nécessaires permettant de guider leur action.

"Les sages disent que qui veut aller loin ménage sa mouture. Et pour nous, à l'ARSP, qui avons le souci de nous conformer aux textes et lois, la meilleure façon de ménager notre mouture, c'est de nous équiper en principes légaux et réglementaires guidant notre action. Il est indéniable que cela est une grande perte d'énergie et des ressources que d'entreprendre une œuvre sans en maîtriser les principes et l'art. Et il est un secret pour personne que le plus grand problème de gouvernance mis à charge des dirigeants des entreprises et des établissements publics porte sur des questions de passation des marchés publics. Nous n'avons donc pas péché en mettant un point d'honneur et en inscrivant au centre de notre action la formation et particulièrement la formation axée sur les questions de passation des marchés", a déclaré le DG Ahmed Kalej Nkanda. 

Il a, à cet effet, félicité les participants à cette session de formation pour leur "assiduité" et les a encouragés à "aspirer à l'excellence". 

"J'ai foi que ce que vous avez acquis vous allez le maîtriser mais surtout vous allez le mettre en application afin que notre action soit la plus parfaite possible et la plus irréprochable possible afin que notre gouvernance ne souffre pas des critiques et des attaques", a dit le DG de l'ARSP, avant de jeter des fleurs sur l'ARMP pour la formation, et rassurer de sa volonté de renforcer la collaboration entre cet établissement public et son entreprise.

Pour sa part, le DG de l'ARMP a fait savoir que ledit séminaire de formation avait pour but de développer les compétences des cadres et administrateurs de l'ARSP.

"Cet apprentissage n'a autre but que de développer vos compétences pour non seulement la professionnalisation de chacun d'entre vous mais aussi de constituer une base sur laquelle, j'ose croire, que l'ARSP se fondera pour mettre en place une cellule de gestion des projets et des marchés publics conformes à la réglementation en vigueur. L'ARMP vous garantit d'assurer la formation et l'accompagnement technique nécessaire de ces structures au moment opportun", a indiqué Céleste Kuzikesa.

Et d'ajouter : "Chers participants, à l'issue de la formation qui s'achève aujourd'hui, vous avez appris comment planifier une acquisition, comment conduire sa participation et suivre son exécution de manière efficace jusqu'à la réception définitive prononcée sans réserve. Vous avez eu également à scruter les mécanismes de gestion des recours en matière d'attribution des marchés et d'exécution d'un contrat". 

Les cadres et administrateurs de l'ARSP qui ont pris part à ce séminaire de formation, ont remercié leurs PCA (président du Conseil d'administration) et DG pour avoir rendu ces assises possibles.

"Permettez-nous de vous dire qu'avec vous à nos côtés, comme nos dirigeants, nous avons des raisons de croire en l'avenir de notre jeune établissement public. Et comme entendu et vous avez compris, et ce, à juste titre, que le capital humain demeure la source de tout progrès et la formation de celui-ci constitue à coup sûr un investissement avec beaucoup d'effets d'entraînement positifs", a affirmé Thomas Kuetusukila, représentant des participants à la formation.

Le séminaire de formation des cadres et administrateurs de l'ARSP sur les procédures nationales de passation des marchés publics a duré dix jours. Ces procédures sont édictées par la loi n°10/010 du 27 avril 2021 relative aux marchés publics en RDC.

Prince Mayiro