RDC : La vente des produits agricoles dans les cantines militaires va lutter contre la spéculation des prix sur le marché (J-P Kasongo Kabwik)

Photo droits tiers

Le commandant du service national Jean-Pierre Kasongo Kabwik a, au cours d'une interview accordée à la presse le 12 septembre 2021, indiqué que la différence des prix entre les maïs vendus aux cantines des camps militaires et ceux du marché, va contribuer à la lutte contre la spéculation sur le marché.

C'était en marge du lancement par le chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo des cantines de vente des produits agricoles au bénéfice des militaires, policiers et leurs dépendants au camp colonel Tshatshi à Kinshasa.

"Ce que le commandant suprême vient de faire, ça va lutter contre la spéculation sur le marché. Sur base de quoi un sac de farine de maïs de 25kg revient à 90 000fc dans les supermarchés ? Vous comprendrez que c'est juste question des spéculations ça ne repose sur aucun élément, aucun objectif", a-t-il affirmé.

7SUR7.CD

D'après le commandant Jean-Pierre Kasongo Kabwik, la population civile vivant à l'extérieur des camps sera aussi bénéficiaire de ces maïs  dans les prochains jours.

"Comme nous l'avons dit devant le commandant suprême, au courant de la semaine, on va lancer la vente à ce prix là hors concurrence par exemple dans certaines contrées, dans certaines parties de la ville de Kinshasa, du district de la Tshangu", a-t-il signifié.

A en croire le commandant du service national, il est possible de couvrir tous les camps militaires du pays grâcee à la subvention de l'Etat. 

Signalons par ailleurs que les cantines vont s'organiser dans deux garnisons, celles de Kinshasa et de Lubumbashi. Pour Kinshasa, il s'agit des camp colonel Tshashti, kokolo, Lufungula, Kabila et Ceta. Dans ces cantines, le sac de mais de 25 kg sera vendu à 18000fc.

Christel Insiwe