Mboso : "L'Assemblée nationale remplira son rôle, celui d’entériner les membres de la CENI proposés par différentes composantes"

7sur7

L’attention de l’opinion reste actuellement focalisée sur le processus électoral, essentiellement sur le choix des animateurs de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), leur entérinement par l’Assemblée nationale ainsi que la poursuite des réformes dans ce domaine.

Ces propos sont du président de l’assemblée nationale. C’était lors de son discours d’ouverture solennelle de la session de septembre intervenue ce mercredi 15.

A cet effet, le président de l’assemblée nationale a appelé toutes les parties prenantes au processus de la composition de la CENI à prendre conscience de cette urgence afin de parachever au plus vite le processus d’entérinement des membres de la CENI ainsi que le vote des lois indispensables au travail de la centrale électorale. 

« Il revient à chaque acteur à tous les niveaux, de jouer correctement son rôle afin que les élections se tiennent dans le délai constitutionnel. Je rappelle que l’Assemblée nationale remplira le sien, qui est d’entériner les membres de la CENI proposés par les différentes composantes conformément à la loi organique qui régit cette matière », a-t-il annoncé

Et de poursuivre : « C'est à ce prix que nous pourrons éviter à la nation le retard dans la tenue des prochaines élections et échapper aux attaques tendant à tenir les Institutions pour responsables d’un éventuel report des échéances électorales ».

Rappelons qu’à ce jour, seules 6 confessions religieuses ont déposé leur procès verbal de désignation de leurs délégués à la CENI.

Moise Dianyishayi