RDC : La CENCO et l'ECC en atelier d'évaluation de leur « Agenda 2023, cap vers les élections honnêtes et apaisées »

7sur7

Dans le but d'apporter leur pierre à l'édifice pour des réformes en perspective de prochaines joutes électorales, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) et l'Église du Christ au Congo (ECC) entament des pourparlers sur l'évaluation de leur feuille de route conjointe « Agenda 2023, cap vers les élections honnêtes et apaisées ». 

Le go de ces assises a été donné ce mercredi 15 septembre 2021 à Kinshasa, par le secrétaire général de la CENCO, abbé Donatien Nshole. 

Le but est de réfléchir sur des options communes à lever pour influencer efficacement la mise en œuvre des réformes pour un processus électoral crédible, inclusif, transparent et surtout apaisé. 

« C'est dans ce cadre qu'il convient d'inscrire cet atelier dont les conclusions devraient participer au renforcement de l'engagement de ces deux églises sœurs en faveur de la consolidation de la démocratie par l'organisation des élections honnêtes et apaisées en RDC », a déclaré l'abbé D. Nshole. 

Dans la mesure où ces travaux se tiennent dans un contexte particulier marqué par des discussions sur la mise sur pied de la nouvelle équipe de la centrale électorale, il a appelé les participants à proposer des pistes de solution pour notamment le dénouement de ce processus. 

« Cet atelier devrait proposer à nos pères évêques et pasteurs des réflexions qui leur permettront de contribuer à l'atténuation des chocs liés aux limites de la loi organique sur la CENI ; les conclusions des travaux de cet atelier devraient indiquer clairement les points d'attention concernant les réformes qui devraient apporter des améliorations sur la Loi électorale. Vos échanges devraient en outre apporter un soutien technique dans les tractations en cours sur la désignation des membres de la CENI », a souligné le secrétaire général de la CENCO. 

Ces travaux sont aussi une preuve de l'apport de ces deux institutions ecclésiastiques en faveur du bien-être social. 

« Ce sont des assises importantes pour nous. Il s'agit là d'un travail capital qui entre dans le cadre de ce que nous avions déjà commencé à faire depuis plusieurs années qui démontre notre engagement commun relatif à notre mission prophétique. Au delà d'être considéré comme corps de la société civile, notre particularité est le fait que nous appartenons à des institutions ecclésiastiques sociales très importantes dans le pays qui, au-delà, d'observer ou d'accompagner la situation sociopolitique mais prenons part active au devenir de notre Nation », a expliqué le pasteur Éric Nsenga, porte-parole de l'ECC. 

Lancé ce mercredi, cet atelier s'étend sur 3 jours. Elle prendra fin le vendredi prochain. Plusieurs points répartis en 8 modules sont au menu. Une déclaration portant sur des recommandations du tandem CENCO-ECC sur l'état du processus électoral est attendue à l'issue de ces travaux. 

Il sied de noter que la CENCO et l'ECC avaient publié successivement le 18 mars et le 27 mars de l'année en cours, leurs feuilles de route électorales à savoir « Agenda 2023 » pour la CENCO et « Cap vers 2023 » pour l'ECC. 

Les Commissions Justice et Paix, organes techniques de ces deux entités, avaient coulé ces différentes feuilles de route électorales dans une seule intitulée « Agenda 2023, cap vers les élections honnêtes et apaisées ». 

Merveil Molo