Kwilu : Le gouverneur s'engage à "viabiliser" la faculté de médecine de l'Université de Bandundu frappée par la mesure du ministre de l'ESU

Photo : Droit tiers

Au Kwilu, le gouverneur Willy Itsundala Asang s'engage à « rendre viable » la faculté des médecine de l'Université de Bandundu, frappée par la mesure du ministre de l'Enseignement Supérieur et Universitaire.

Engagement pris le dimanche 19 septembre 2021 à Bandundu dans un entretien accordé à la presse locale après la publication de la circulaire du ministre Muhindo Nzangi listant des universités retenues au pays pour recruter des étudiants en médecine dont celle de Bandundu ne figure pas.

« Nous allons nous investir en toute urgence pour conformer la faculté de médecine de l'Université de Bandundu aux exigences de l'organe de régulation du secteur. Toutes nos énergies seront mobilisées dès la semaine en huit pour ce faire », rassure le gouverneur Willy Itsundala.

Il s'est dit par ailleurs préoccupé de cette mesure qui a touchée aussi l'Université de Bandundu, dans le chef-lieu du Kwilu alors que la question était sur la table de son gouvernement.

« Cette mesure a surpris tout le monde. Mais rien n'est encore perdu. Nous allons nous investir dans le sens de solutionner rapidement. Déjà faut noter que le dossier de renforcer la viabilité de la faculté de médecine de l'UNIBAND était sur la table du gouvernement que je dirige », renchérit-il.

Willy Itsundala Asang appelle cependant la crème intellectuelle et les étudiants de cette université au calme en attendant l'aboutissement de ses démarches.

Pour l'espace Grand Bandundu incluant les provinces du Kwilu, Kwango et du Maï-Ndombe, seule l'Université de Kikwit, deuxième ville du Kwilu est autorisée à recruter des étudiants en médecine dès l'année accademique 2021-2022 selon la circulaire du Ministre de tutelle.

Rolly Mukiaka, à Bandundu