Lomami : L'UDPS appelle ses membres à élaborer des stratégies pour conserver le pouvoir "le plus longtemps possible"

Photo : Droit tiers

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), fédération de la ville de Mwene-ditu dans la province de Lomami, appelle ses membres à soutenir les actions du chef de l'État et à mettre en place des stratégies pour conserver démocratiquement et le plus longtemps possible le pouvoir en République Démocratique du Congo.

Cet appel a été lancé ce lundi 20 septembre 2021 par le parti présidentiel à l'occasion de la célébration de journée de ses martyrs de la démocratie et de l'État de droit.

« Mesdames et messieurs, chers membres du parti, la question que chacun d'entre nous devra se poser est, comment ou sinon, quelles sont les stratégies que nous pouvons mettre en place pour que le parti, non seulement remplisse correctement ce qu'ont été les vœux de nos pères fondateurs, entre autres celui d'assurer le progrès social à notre peuple par la bonne gouvernance, mais aussi et surtout conserver démocratiquement et le plus longtemps possible le pouvoir », a déclaré le président fédéral intérimaire, Alexis Kabeya Ngandu.

Dans la foulée, le parti présidentiel indique que les départements fédéraux en charge de la justice, droits humains, solidarité et actions humanitaires sont chargés de recevoir et d'enregistrer toutes les victimes de la répression sanglante contre le 3e mandat du régime Kabila.

« Ces stratégies nous exigent aussi d'opérer un choix judicieux de tous nos candidats, mandataires à tous les niveaux dans les services publics, leur encadrement permanent afin que ceux-ci donnent le meilleur d'eux-mêmes. La conservation du pouvoir le plus longtemps possible que dont nous avons l'obligation, nécessite notre cohésion, unité et courage dans le contrôle citoyen », a martelé Alexis Kabeya.

Il sied de rappeler que des combattants de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social ont été calcinés au siège du parti à Limete pour avoir organisé des manifestations contre le maintien de Joseph Kabila au pouvoir au-delà du délai constitutionnel.

Socrate Tshimanga depuis Lomami