Nord-Kivu : Les activités socio-économiques de nouveau paralysées à Butembo

7sur7

Les activités socio-économiques sont de nouveau paralysées en ville de Butembo (Nord-Kivu) ce lundi 20 septembre 2021. La coordination urbaine de la société civile a appelé à la cessation du travail pour décrier la récurrence des tueries « sous l'état de siège ».

Au centre ville, les portes des boutiques, magasins, services de microfinance sont fermées. Il n'y a pas d'engouement dans le marché central de Butembo. 

7SUR7.CD constate également une circulation fluide sur la route nationale n°4. Le même constat est établi dans certaines agences de voyage. 

La coordination urbaine de la société civile, forces-vives de Butembo appelle les habitants à une « légitime défense », vu les résultats "insatisfaisants" des opérations militaires en cours contre les groupes armés dont les rebelles d'Allied Democratic Forces (ADF), très actifs à Beni (Nord-Kivu) et en territoire d'Irumu (Ituri).

« [...] La coordination invite la population à rester mobilisée pour une légitime défense en respect des textes légaux », écrit Mathe Sahanane, président de la société civile de Butembo, dans un document consulté par 7SUR7.CD ce lundi.

Il convient de rappeler que c'est suite à une série d'embuscades rebelles tendues contre les convois des véhicules sur l'axe routier Luna-Komanda, début septembre, que de nombreuses structures de la société civile ont appelé à manifester pour décrier la continuité des massacres des civils sous l'état de siège.

Joël Kaseso, à Butembo