RAM : 266 millions $ gérés dans l'opacité (ODEP)

Photo 7SUR7.CD

Le dossier Registre des Appareils Mobiles (RAM) continue de défrayer la chronique en République démocratique du Congo

Dans un rapport publié le mercredi 6 octobre via son compte Twitter, l'Observatoire de la Dépense Publique (ODEP) alerte l'opinion sur le fait que 266 millions des recettes collectées dans le cadre de cette taxe téléphonique sont gérés dans l'opacité.

Cette organisation de la société civile spécialisée dans le contrôle appelle l'Assemblée nationale qui a convoqué le ministre de PT-NTIC à ce sujet, à supprimer carrément cette taxe.

"Nous appelons l'Assemblée nationale à plus de responsabilité. 40% des recettes revenant à l'État ne sont pas retracés dans le budget 2021 et 2022. Même l'ARPTC ne fournit pas des statistiques. Quelques individus ne peuvent pas collecter et utiliser en toute opacité 266 millions USD", tonne l'ODEP.

Rappelons que le ministre de PT-NTIC, Augustin Kibassa, a été convoqué à l'Assemblée nationale au sujet du RAM par une question orale avec débat initiée par le député national Claude Misare.

Après avoir reçu les préoccupations des élus nationaux, le ministre Kibassa a sollicité 48 heures pour apporter les éléments de réponse. Une échéance qui a été reportée deux fois pour des raisons d'indisponibilité. 

Entre-temps, l'initiateur de cette question orale avec débat est passé à la vitesse supérieure. Il récolte des signatures pour une motion de défiance notre le ministre des PT-NTIC.

Orly-Darel Ngiambukulu