Ituri : L'inspection provinciale des finances invite l'IGF à enquêter sur le secteur pétrolier "émaillé des contrebandes depuis 2015"

Photo 7SUR7.CD

L'Inspection Provinciale des Finances de l'Ituri "IPFI" dresse un tableau sombre du secteur pétrolier en province, émaillé de plusieurs contrebandes depuis 2015 et sollicite de ce fait, l'implication de l'Inspection Générale des Finances "IGF" pour un audit approfondi.

Dans une correspondance adressée à l'IGF, ce service de contrôle de la gestion des fonds publics en Ituri, souligne que le secteur pétrolier est notamment caractérisé par des exonérations, des paiements par compensation, la quasi inexistence des contrats de fournitures des produits pétroliers du service des hydrocarbures par la majorité des opérateurs pétroliers important illégalement en Ituri.

"Depuis 2015, près de 90% des produits pétroliers qui traversent par Mahagi sont soit exonérés, soit en transit sous régime de transfert TR8 ou IM7 de nature à favoriser la contrebande douanière car déchargée en majorité sur place en Ituri au lieu de leur déchargement au lieu de leur destination tracée par le prétendu transfert comme Kisangani, Nord-Kivu, Sud-Ubangi, Dungu, etc. Ces opérateurs pétroliers sont nombreux", peut-on lire dans ce document dont une copie est parvenue à 7SUR7.CD, le jeudi 14 octobre 2021.

Selon la même source, cette situation est de nature à ruiner les intérêts publics au profit des intérêts mesquins des uns et des autres pour enrichissement illicite.

"Toutes les fraudes qui peuvent découler d'une exonération ou des transferts ont un impact négatif sur les 40% dus à la province et les redevances du FONER (Fonds National d'Entretien Routier)", poursuit la même correspondance signée par Maître Mokili Mungunuti David, inspecteur provincial adjoint de l'IPFI.

Ainsi, tout en sollicitant l'implication personnelle du chef de l'État et du premier ministre dans ce dossier de la douane de la défunte Province Orientale, l'inspection provinciale des finances de l'Ituri, exhorte l'IGF à prendre des dispositions utiles afin de restaurer l'autorité de l'Etat dans les administrations de la douane, du FONER et les autres services oeuvrant aux frontières pour ainsi mettre fin à ce "braconnage financier" qui a ruiné l'Ituri, en plus de l'insécurité qui endeuille la province, ces jours.

Il sied de noter qu'au mois de novembre 2020, l'Inspection Générale des Finances avait également adressé une lettre au directeur général de la DGDA (Direction Générale des Douanes et Accises) pour lui faire part des fraudes relevées dans l'importation des produits pétroliers, d'environ 40 000 mètres cubes.

L'inspection Provinciale demande au gouvernement Sama Lukonde de matérialiser la décentralisation administrative des services publics encore bloqués dans la Tshopo au nom de l'ex-province Orientale.

Séraphin Banangana depuis Bunia