RDC : Martin Fayulu demande la libération "rapide" du chanteur Delcat Idengo 

7SUR7

Martin Fayulu Madidi, coordonnateur de la coalition LAMUKA est monté au créneau ce samedi 16 octobre 2021 pour exiger la libération du chanteur Delcat Idengo, arrêté à Beni puis transféré à Goma au Nord-Kivu. 

C'était au cours de sa communication devant les militants de LAMUKA réunis à la 1ère Rue Limete, à l'issue de la marche pacifique organisée ce jour à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo. 

"Il a chanté, il a dit que les choses ne marchent pas. On l'a arrêté, on l'a transféré de Beni à la prison de Goma. Mais est-ce que les gens qui volent les biens de l'État, qui volent les armes et l'argent de l'État, est-ce qu'ils sont arrêtés ? C'est pourquoi nous demandons qu'on libère Idengo rapidement", a dit Martin Fayulu. 

Pour rappel, c'est depuis le 10 octobre dernier que le musicien Delcat Idengo, présenté comme « révolutionnaire » par ses fans, est aux arrêts. 

Il a été interpellé par l'ANR à Butembo pendant qu'il comptait livrer un concert en collaboration avec l'artiste bubolais Elkan Karha au stade de basket de l'ITAV.  Il a été ensuite conduit à Beni avant d'être transféré à Goma. 

Son arrestation fait suite à la diffusion, dans les réseaux sociaux, d'une vidéo devenue virale appelant la population de l'Est de la RDC à s'attaquer aux militaires, policiers ainsi qu'à la MONUSCO à partir du 15 octobre dernier. 

Dans cette vidéo, le chanteur Delcat Idengo charge les services de sécurité d'être auteurs des massacres des civils et non les rebelles d'Allied Democratic Forces (ADF). 

Des propos que l'armée qualifie d'acharnement contre les autorités de l'État et la démoralisation des troupes engagées sur le terrain contre les groupes armés locaux et étrangers.

Jephté Kitsita