Kabuya prévient le bloc patriotique de Fayulu, Kabila et Katumbi : "La rue, c'est notre vie de tous les jours"

7SUR7

Augustin Kabuya, secrétaire général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), a, dans une interview accordée à 7SUR7.CD ce mardi 26 octobre 2021, donné son point de vue sur la situation politique en République démocratique du Congo, précisément sur le nouveau bureau de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Pour ce qui est du refus de deux confessions religieuses d'accepter le nouveau bureau de la CENI, Augustin Kabuya a fait savoir que la RDC n'est pas un pays des catholiques, ni des protestants.

« La RDC est un pays laïc, ce n'est pas un pays des catholiques ou des protestants non ! En 2018, sur 8 confessions religieuses, 7 avaient opté pour Corneille Nangaa et seule l'Église catholique avait refusé. Et aujourd'hui, je me demande pourquoi les gens sont très agités par rapport au refus de l'Église catholique ou bien de l'ECC...», a déclaré Augustin Kabuya.

D'après le SG de UDPS, Denis Kadima, nouveau président de cette institution d'appui à la démocratie, est victime de ses origines.

« Monsieur Denis Kadima est victime seulement par rapport à ses origines. Et je me suis posé la question de savoir, est-ce que tout le monde avait demandé la question d'appartenir dans quelle ou dans telle tribu ? Puisque Kadima est en train de payer le prix parce qu'il fait partie de la même tribu que l'actuel président de la République », a-t-il ajouté.

Il a, en outre, réfuté toutes "les menaces proférées" par le bloc patriotique composé de LAMUKA, du FCC et de l'Ensemble, en précisant que la rue c'est la vie de l'UDPS. 

« Quelque chose aussi, c'est quand les gens s'organisent, mais avec des menaces. Ils nous promettent de l'apocalypse. Nous allons organiser des manifestations de grandes envergures, mais je me pose la question pendant 37 ans, nous n'étions pas dans des bureaux climatisés au moment où ils l'étaient. Nous, nous étions dans la rue. La rue, c'est notre vie de tout le jour ! Je me demande seulement à 2 ans que nous avons faits au pouvoir que nous nous pouvons oublier les tactiques de la rue », a dit Augustin Kabuya.

Signalons que c'est ce mardi que le nouveau bureau de la CENI que dirigera Denis Kadima va prêter serment.

Roberto Tshahe