Congo Hold-up : "Une manigance des occidentaux pour saboter la coopération sino-congolaise", (Communiqué)

7SUR7

Dans un communiqué rendu public le vendredi 3 décembre 2021, la société sino-congolaise des mines (SICOMINES) dénonce la manigance des occidentaux exprimée à travers le rapport Congo Hold-up qui défraie la chronique en République démocratique du Congo.

Cette enquête initiée par le consortium "European Investigative Collaborations" a révélé certains faits de corruption et de blanchiment d'argent en RDC qui touchent des personnalités du pays, des banques et des entreprises dont notamment la SICOMINES. 

"Le contrat sino-congolais est une  jointe-venture qui respecte la répartition des parts et non une entreprise destinée à un groupe d'individus comme le prétendent les spéculations de ceux qui veulent entraver la bonne continuité ainsi que l'exécution intégrale de ce partenariat (...) La SICOMINES précise que ces initiatives (rapport Hold-up ndlr) lancées sur toutes les plateforme de support de communication trouvent leur appui entre autre sur le rapport, demeuré intérimaire, publié sous la responsabilité de l'ITIE en septembre 2021", lit-on dans ce document. 

La société estime que ce rapport est une manigance des occidentaux qui cherchent à salir le partenariat sino-congolais afin de revenir en force, plusieurs décennies après avoir "déserté l'Afrique".

"Les puissances occidentales ayant exploité en solo les ressources naturelles de la RDC plus d'une centaine d'années avant la Chine se réveillent soudain pour rentrer sur le continent. À se demander où étaient-ils,  au cours de 30 dernières années", conclut la SICOMINES.

Moise Dianyishayi