RDC : à Tshikapa, le président Tshisekedi promet de s'impliquer pour la déchéance des titres miniers non en règle

Photo tiers

Le président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a dans son adresse devant la population de la ville de Tshikapa dans la province du Kasaï, promis de s'impliquer personnellement pour la déchéance des titres miniers non en règle.

« J'ai suivi vos réclamations. Nous allons étudier des voies et moyens pour que soient déchus les titres miniers non en règle. Je dois personnellement m'impliquer », a rétorqué le chef de l'État aux réclamations de la foule.

Il sied de signaler qu'à Tshikapa, chef-lieu du Kasaï, des carrés miniers sont occupés par des personnes sans titres. Ces personnes sans titre interdisent à la population locale d'accéder aux ressources minérales comme le diamant. La majorité des périmètres détenus par des particuliers sont inexploités et non en règle avec la loi. 

Pour rappel, le député national Guy Mafuta Kabongo, élu de Tshikapa, avait déposé à l'Assemblée nationale au mois de mars de l'année dernière, une question écrite à l'ancien ministre des Mines, Willy Kitobo, pour solliciter la déchéance des titres miniers non en règle avec l'État congolais. 

Pour lui, ces périmètres non exploités doivent être déchus par un arrêté du ministre des mines. Cette démarche, selon le deputé Mafuta, vise à faire profiter en amont le diamant à la population de Tshikapa.

Dans la plupart des mines du pays, les artisanaux exploitent de fois en violation des lois en la matière faute des Zones d'Exploitation Artisanale (ZEA).

Fabien Ngueshe, à Tshikapa