Kinshasa - Bouchons à Matadi Kibala : Après la pression du chef de l'État, des policiers déployés pour disperser les vendeurs le long de la route

7SUR7

Une semaine après que le chef de l'Etat Felix Tshisekedi ait évoqué la question des embouteillages sur la nationale numéro 1 au niveau du marché Matadi-Kibala à la 35ème réunion du conseil des ministres, l'on constate une forte présence policière sur ce tronçon. 

Les agents de la Police Nationale Congolaise (PNC) dispersent les vendeurs du marché pirate créé le long de la route qui empêchait autrefois la circulation, mais orientent aussi les conducteurs des taxis-bus et motos à stationner au bon endroit rendant ainsi la circulation fluide entre le triangle cité-verte et l'entrée du Camp PM où on observait des embouteillages monstres.

Quelques vendeuses dudit marché approchées par 7SUR7.CD ont laissé entendre que cette situation leur cause beaucoup de tort puisqu'elles n'ont pas d'autres endroits où aller.

"Ça devient inquiétant parce que beaucoup de mamans ne vivent que grâce à cette route. Ici, la vente est mieux par rapport à l'intérieur du marché parce qu'il y a des passants qui reviennent des cimetières qui nous achètent nos marchandises. Mais quelque part aussi c'est bien fait pour nous épargner des accidents parce que certaines d'entre nous vont jusqu'à vendre sur le passage des piétons", explique une vendeuse des mangoustans.

Une autre vendeuse plaide pour que les autorités urbaines et communales leur trouve un endroit où elles pourront mieux exercer leur commerce.

"Nous vivons de notre petit commerce et pour manger par jour nous devons vendre, nos maris ne travaillent plus. Ça nous fait très mal. Qu'elles cherchent pour nous un autre endroit. Dans le marché, il n'y a plus de place, il y a beaucoup de vendeurs là", a dit une vendeuse des poivrons.

Les passants et habitants dudit quartier qui ont apprécié cette initiative qui leur permet de bien circuler ont suggéré que cette discipline s'élargisse aux conducteurs des bus et agents de la police de circulation routière à la base quelque fois des embouteillages sur cette route.

"Pour régler cette question d'embouteillages sur notre route, il faudra commencer d'abord par les PCR. Il y a un agent de la PCR ici qui, quand il arrête un véhicule, il prend tout son temps, 30 minutes voire une heure et cela crée des embouteillages", a suggéré Irène, qui habite le quartier.

Rappelons que le chef de l'État Felix Tshisekedi a, lors de la 35ème réunion du conseil des ministres, demandé la mise en place d'une équipe de travail chargée de réaliser une étude de faisabilité pour la construction d'un grand centre logistique et de la délocalisation de l'actuel marché de Matadi-Kibala.

En septembre 2020, le  gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, avait lancé le début des travaux de construction d'un marché moderne à Matadi-Kibala. Cette construction devrait être précédée par la délocalisation dudit marché vers le camp PM. Mais deux ans plutard, cette opération tarde toujours même si dans le site d'accueil quelques tables et une toilette ont été construites plusieurs mois après l'annonce.

Christel Insiwe