Kinshasa/Campagne Tolérance zéro : La ministre du Genre appelle les jeunes filles à dénoncer les violences basées sur le genre 

7SUR7

Dans le cadre de la campagne Tolérance zéro immédiate contre les violences basées sur le genre lancée depuis juin 2021 par le président Félix Tshisekedi, la ministre du Genre, famille et enfant, Gisèle Ndaya, a organisé une série d'activités à travers la République démocratique du Congo.

Le 13 janvier 2022, elle a sensibilisé des centaines de jeunes filles de 4 districts de la ville de Kinshasa à la lutte contre les VBG. Dans le district de la Funa, cette activité a eu lieu au Lycée Matonge à Kalamu et à l'école Tshinuwene pour le Mont-Amba. Quant aux districts de Lukunga et de Tshangu, elle a été organisée au Collège Boboto à Gombe et à l'école Révérend Kim à N'djili.

Ces jeunes filles ont été sensibilisées à l'appropriation de Nouvelles Technologies de l'Information et la Communication (NTIC), au processus de dénonciation des cas de VBG, à l'utilisation du numéro vert 122, mais aussi des services de prise en charge disponibles.

"Comme vous le savez, depuis le mois de juin de l'année passée, le chef de l'État, son excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la République avait lancé la campagne Tolérance zéro. Comme vous le savez, cette campagne a un objectif bien déterminé : éradiquer les violences sur toutes les formes et partout sur toute l'étendue du territoire national", a rappelé la ministre du Genre, famille et enfant.

Pour Gisèle Ndaya, cette journée de sensibilisation revêt un double caractère spécial pour elle, en tant que ministre du Genre et mère de famille.

"La journée du 13 janvier 2022 revêt doublement un caractère spécial pour moi. Spécial en tant qu'autorité gouvernementale ayant en charge le ministère du Genre, famille et enfant dans ses attributions mais aussi et surtout en tant que mère ; celle qui porte l'enfant, qui donne la vie et qui a également l'obligation de la protéger face au fléau des violences basées sur le genre qui ternit l'image de la femme, de la jeune et petite fille que vous représentez en ce lieu", a-t-elle expliqué.

Il sied de souliger que l'organisation de la campagne Tolérance zéro immédiate contre les VBG est une réalisation de la promesse du chef de l'État faite aux ONG des droits de l'homme, lors des consultations nationales en novembre 2020, pour intensifier la lutte contre ce fléau en RD Congo. Pour Gisèle Ndaya, son avènement à la tête du ministre du Genre, dans le gouvernement Sama Lukonde, démontre de la volonté du président Tshisekedi à combattre les VBG.

Prince Mayiro