RDC : Le général Amuli appelle à la collaboration entre l'armée et la police 

7SUR7

Le commissaire général de la Police nationale congolaise (PNC) s'est montré contre le recrutement illicite au sein des forces de l'ordre  en République démocratique du Congo.

Au terme de la parade organisée, mardi 25 janvier 2022, au stade des Martyrs à Kinshasa, le général Dieudonné Amuli a fait savoir à la presse que sont les policiers recrutés illicitement qui commettent beaucoup d'abus au pays. 

"J'ai insisté aussi sur ce que nous appelons recrutement illicite. Vous retrouvez beaucoup de policiers qui n'ont pas eu la formation, qui n'ont jamais été dans une simple formation quelque part, nous les avons dans nos rangs. Et ce sont eux qui commettent beaucoup d'abus puisqu'ils n'ont comme formation de la police. Donc, en résumé, c'est ça. Le respect des droits de l'homme, l'amour du prochain", a-t-il dit. 

À l'occasion, il a appelé à la collaboration entre les forces armées de la RDC et la PNC pour mener à bon port les missions de protection de la population et du pays et ses institutions. 

"Le message clé, ce que l'armée et la police, nous avons les mêmes missions. Ce sont les missions qui sont les mêmes, que ça soit la sécurisation des institutions, que ça soit assurer l'intégrité du territoire, que ça soit de la protection des personnes et de leurs biens. Ce sont les mêmes missions et à l'armée et à la police. Quand on est dans la même mission, on est appelé à s'attendre, à travailler main dans la main veut dire collaboration. Et il n'est pas question de se tirailler, de se chamailler surtout vis-à-vis des gens qu'on est appelé à sécuriser", a soutenu le général Dieudonné Amuli.

La parade de la PNC a été organisée dans un contexte caractérisé par des bavures policières en RD Congo. La dernière date d'hier mardi où un militant du mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) a été tué par balle dans la ville de Beni, au Nord-Kivu, lors de la manifestation anti-état de siège.

Prince Mayiro