RDC : RAM devient gratuit !

7SUR7

Le Gouvernement Sama Lukonde a décidé, sous l’impulsion du chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de rendre gratuits les services du Registre des Appareils Mobiles (RAM) appartenant à l’ARPTC.

Dès le mois de mars 2022, les usagers des appareils mobiles en République démocratique du Congo ne seront plus facturés par le Registre des Appareils Mobiles.

Dans une dépêche parvenue ce samedi 19 septembre 2022 à la Rédaction de 7SUR7.CD, la cellule de communication du RAM rappelle que ce service a été lancé depuis le 24 septembre 2020 avec comme missions de :

- Protéger les utilisateurs contre les effets néfastes des téléphones contrefaits et optimiser la qualité des réseaux congolais ;

- Lutter contre le vol des appareils mobiles et protéger les données à caractère personnel ;

- Développer des projets dans le secteur numérique congolais, comme la connexion Internet gratuite aux étudiants, à la population dans les grandes places publiques ; 

- Promouvoir des applications logicielles adaptées à la RDC et assurer une plus grande utilisation du numérique.

La même source renchérit que les universités, les espaces publics couverts à ce jour continueront à offrir le Wi-Fi gratuit aux étudiants et à la population.

"Au-delà des 8 sites déjà opérationnels à Kinshasa, le RAM lancera sous peu une importante opération de mise à disposition de 120 sites accessibles à Internet gratuitement 24h/24 dans les 26 provinces", indique ladite dépêche.

Par ailleurs, il est recommandé aux utilisateurs des appareils mobiles de vérifier l’authenticité de leur téléphone pour s’assurer de sa conformité, en envoyant gratuitement par sms leur IMEI au 470. 

"Il suffit de composez *#06# pour connaître son IMEI", conclut le service de communication du RAM.

Pour rappel, le ministre des PT-NTIC, Augustin Kibassa Maliba, a annoncé lors de la 41ème réunion du conseil des ministres que toutes les ponctions directes sur les unités des abonnés au titre de la rémunération au service du RAM prendront fin le 1er mars prochain.

Jephté Kitsita